1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Mercato, sanction contre les joueurs : comment l'OM tente de sortir de la crise
1 min de lecture

Mercato, sanction contre les joueurs : comment l'OM tente de sortir de la crise

ÉCLAIRAGE - En panne de résultats depuis fin novembre, humilié en Coupe de France et en Europa League, l'Olympique de Marseille espère vite rebondir, notamment grâce au marché hivernal des transferts.

Valère Germain tête basse avec l'OM contre les amateurs d'Andrézieux
Valère Germain tête basse avec l'OM contre les amateurs d'Andrézieux
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Gregory Fortune & Hugo Amelin

Pas la moindre victoire lors des sept derniers matches, série noire noire ponctuée d'une élimination en Coupe de France face aux amateurs d'Andrézieux, dimanche 6 janvier : l'Olympique de Marseille traverse sa période la plus sombre depuis le rachat par l'Américain Frank McCourt en octobre 2016.

Pour l'instant, le président Jacques-Henri Eyraud maintient sa confiance en son entraîneur, Rudi Garcia. Mais pour combien de temps encore ? Dans l'immédiat, pour les dirigeants de l'OM dans l’œil du cyclone, c'est une crise à gérer sur deux tableaux, voire trois. Il faut remobiliser les joueurs, tout d'abord.

Lundi 7 janvier, la journée de repos a été annulée et les joueurs convoqués à un entraînement matinal. Dimitri Payet, Florian Thauvin, Steve Mandanda et consort ne se sont bien sûrs pas attardés pour prendre des photos à la sortie de la Commanderie.

Balotelli en sauveur ?

Deuxième aspect, le mercato. Tout reste à faire. L'attaquant italien Mario Balotelli est sur le point de rompre son contrat avec Nice mais il semble encore loin de la Canebière. Parallèlement, l'OM rame pour faire partir ses indésirables, les défenseurs Aymen Abdennour, Tomas Hubocan, le milieu Grégory Sertic, voire les attaquants Clinton Njie, Kostantinos Mitroglou et Valère Germain.

Enfin, il y a ce volcan promis par les South Winners, le principal groupe de supporters du virage sud, lors de la réception de Monaco dimanche 13 janvier en Ligue 1, avec des banderoles assassines. 6e en championnat à 5 points de la 3e place occupée par Lyon, piteusement éliminé en Europa League et dans les deux Coupes nationales, Marseille est sous pression maximale en ce début d'année 2019.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/