1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Matchs truqués : "On a du mal à s'en relever" déplore le président du FC Istres
2 min de lecture

Matchs truqués : "On a du mal à s'en relever" déplore le président du FC Istres

REPLAY - Henry Crémades s'est exprimé au sujet des soupçons de matchs truqués impliquant le Nîmes Olympique. Le président du FC Istres met en doute la régularité de la fin de saison dernière, au terme de laquelle son club avait été relégué en 3e division.

Le match opposant Nîmes et Caen en mai 2014 aurait été truqué
Le match opposant Nîmes et Caen en mai 2014 aurait été truqué
Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Le président du FC Istres réagit aux soupçons de matchs truqués
02:03
Yann Bouchery & Christophe Chafcouloff

Une nouvelle épine dans la cuirasse des Crocodiles nimois. Interrogé quant aux soupçons de matchs truqués impliquant notamment le Nimes Olympique, le président du FC Istres Henry Crémades a fait part de son désarroi face à la situation de son club, englué dans les tréfonds du championnat de National après avoir été relégué la saison dernière. La rencontre entre les deux équipes le 18 avril dernier (victoire de Nimes 1-0) aurait été truquée.

Une relégation aux conséquences sportives catastrophiques

"On a du mal à s'en relever", déplore t-il. Le club provençal est actuellement en grande difficulté, bloqué à l'avant-dernière place de 3e division, avec 10 points engrangés en 15 rencontres cette saison.

"Vous regardez l'effectif de l'année dernière, la majorité était en Ligue 2, y en a certains qui sont en Ligue 1 et certains qui jouent l'Europa League." Pour lui, son club "n'avait pas un effectif pour descendre". "Après on me dit c'est le football, Je veux bien accepter les règles du football [...] mais s'il y a trucage, je me pose en victime."

Un intermédiaire a approché un joueur

Henry Cremades, président du FC Istres

Le patron du club provençal a apporté des précisions quant aux "méthodes" qui auraient été employées : "Ce qui a été écrit, c'est qu'un intermédiaire a approché un joueur" précise t-il. "Et cet intermédiaire proposait de pouvoir faire signer un contrat sur Nimes la saison suivante."

Des soupçons sur la fin de saison entière

À lire aussi

Plus que la rencontre entre son équipe et le Nimes Olympique, qui avait finalement sauvé sa place en Ligue 2 à l'issue de la saison, Cremades émet des doutes quant à la régularité de la fin du championnat. "Quand vous regardez le scénario des 6 ou 7 derniers matchs [...], vous vous dites qu'il s'est peut être passé quelque chose".

Alors qu'il n'avait "pas de doutes en fin de saison", le président a été mis au courant par son capitaine, Cyril Jeunechamp, qui lui aurait révélé l'affaire. "J'avais mis ces éléments sur le compte de la malchance [...]. Pour moi, c'était passé."

Cremades veut quitter le monde du football

Empêtré dans les bas-fonds du championnat (une seule victoire en 15 rencontres disputés), le président istréen se montre désabusé face à une situation qui met en péril la pérennité d'un club dont il souhaiterait même se séparer :  "On est dans le foot pour le foot et aussi pour l'entreprise". 

"Quand un projet d'entreprise est perturbé par du trucage et de la tricherie, c'est perturbant. Notre état d'esprit, c'est qu'on ne restera pas longtemps dans le football français." Sur le terrain, les Istréens tenteront d'oublier leur déroute subie à domicile lors de la dernière journée face au Red Star (0-5) avec un déplacement sur la pelouse de Dunkerque.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/