1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Marseille-Lyon : pourquoi ce sera différent lors de l'Euro 2016
2 min de lecture

Marseille-Lyon : pourquoi ce sera différent lors de l'Euro 2016

ÉCLAIRAGE - Malgré les incidents survenus à Marseille dimanche 20 septembre face à Lyon, il n'y a pas d'inquiétude en vue de l'Euro 2016, qui aura lieu du 10 juin au 10 juillet en France et notamment au stade Vélodrome.

La banderole destinée à Mathieu Valbuena dimanche 20 septembre 2015 au stade Vélodrome
La banderole destinée à Mathieu Valbuena dimanche 20 septembre 2015 au stade Vélodrome
Crédit : AFP/F.Pennant
Gregory Fortune & Jérôme Millagou

Au surlendemain des incidents ayant perturbés le choc entre Marseille et Lyon en clôture de la 6e journée de Ligue 1 (interruption de la rencontre après des jets de bouteilles de bière en verre, une marionnette à l'effigie de Mathieu Valbuena pendue dans un virage,...), les questions sur des éventuels problèmes en vue de l'Euro 2016 en France l'été prochain faisaient encore la une de l'actualité mardi 22 septembre. 

Pourtant, il n'est pas nécessaire de s'inquiéter. En effet, si le stade Vélodrome fait bien partie des dix enceintes qui accueilleront des matches, le public ne sera pas forcément celui de l'Olympique de Marseille avec ses groupes de supporters structurés. Ce qui vaut pour tout les stades et tout les publics de France, de Lens à Nice, en passant par Villenuve-d'Ascq, Saint-Denis, Bordeaux, Lyon, Saint-Étienne et Toulouse. 

L'UEFA espère rassurer tout le monde, y compris les sponsors officiels

La gestion des 2,5 millions de spectateurs attendus dans l'Hexagone ne sera pas la même non plus. Dans les stades et aux abord c'est l'UEFA qui sera garante de la sécurité. C'est elle qui édite les billets, des billets sécurisés et traçables, elle qui va recruter ses propres stadiers, avec des appels d'offre spécifiques auprès de sociétés privées. C'est aussi l'instance européenne du football qui gérera le double périmètre de sécurité qui sera mis en place aux portes des stades, ce qui n'était pas le cas par exemple lors de Marseille-Lyon.

Enfin, dans le cahier des charges de l'Euro, il n'est pas question de filets de sécurité comme ceux que l'OM va rétablir derrière les buts. Avec toutes ces mesures l'UEFA espère rassurer tout le monde, y compris les sponsors officiels de l'Euro 2016 qui ont démarré lundi 21 septembre leur visite des dix stades... justement par le stade Vélodrome.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/