2 min de lecture Ligue 1 Conforama

Marseille-Lyon : "C'était un peu costaud", réagit Aulas après la rixe entre les joueurs

INVITÉ RTL - Le président de l'OL évoque sur notre antenne la rixe qui a opposé ses joueurs à leurs adversaires marseillais, dimanche 18 mars au Vélodrome.

Des joueurs de Marseille et de Lyon s'accrochent en marge de la 30e journée de L1, dimanche 18 mars.
Des joueurs de Marseille et de Lyon s'accrochent en marge de la 30e journée de L1, dimanche 18 mars. Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

L'incident a gâché la fête. Des accrochages ont éclaté entre les joueurs de Marseille et de Lyon à leur retour aux vestiaires, créant la confusion pendant plusieurs minutes, après la victoire de l'OL 3-2 au terme d'un match déjà rugueux au Vélodrome, dimanche 18 mars lors de la 30e journée de Ligue 1. "C'était un peu costaud après la fin du match", reconnaît Jean-Michel Aulas au micro de RTL.

Une provocation du défenseur lyonnais Marcelo, exhibant le dos de son maillot en retournant aux vestiaires, a mis le feu aux poudres. Le Brésilien avait quelques minutes plus tôt été victime d'un coup de son homologue marseillais Adil Rami. Et ce n'est pas le seul, selon le président de l'Olympique Lyonnais. "Il y a eu beaucoup de coups pendant le match. Un certain nombre de joueurs avaient les traces de ces coups répétés", assure-t-il. 

Marseille avait vraiment l'impression qu'il allait gagner

Jean-Michel Aulas
Partager la citation

Le geste "déplacé" de Rami sur Marcelo était la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. D'autant que défenseur central "avait en mémoire les déclarations un peu agressives d'un certain nombre de joueurs avant le match". Marcelo a donc répondu à cette altercation "déclenchée" par Rami en disant : "Nous c'est l'Olympique Lyonnais et même si vous deviez nous exploser, c'est nous qui avons gagné le match".

L'excursion marseillaise des Lyonnais avait déjà bien mal commencé, à en croire Jean-Michel Aulas, qui se désole du caillassage de son car. L'enjeu "très important" du match a également contribué à rendre l’atmosphère électrique : "Marseille avait vraiment l'impression qu'il allait gagner. Et le résultat, qui s'est joué à trois fois rien, a fait que la déception dépasse parfois l'ambition". Mais Jean-Michel Aulas préfère retenir la qualité du match, plutôt que l'accrochage. Il exhorte les Français à comprendre que "les joueurs sont dans une tension immense".

À lire aussi
Belfort (N2) a battu Montpellier (L1) en 8es de finale de la Coupe de France, le 28 janvier 2020. football
Coupe de France : "truc de fou" pour Belfort, qui élimine Montpellier

Sur le front européen, une procédure disciplinaire a été ouverte par l'UEFA contre l'OL, notamment pour "comportement raciste" et "jet d'objets et utilisation d'engins pyrotechniques", après la rencontre d'Europa League perdue contre le CSKA Moscou jeudi 15 mars. "Nous avons porté plainte", assure d'ailleurs le président de l'OL. "Maintenant, ce qui a été raconté cet après-midi est très éloigné de la réalité. Nous n'avons pas d'angoisses particulières", poursuit-il, même s'il "regrette" cet événement. Le dossier sera étudié le 31 mai.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama OM OL
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants