2 min de lecture Olympique de Marseille

Marseille - Abonnements, sanctions, vente du club : les réponses de Vincent Labrune

REPLAY / RÉACTION - Le président de l'Olympique de Marseille était l'invité de Marc-Olivier Fogiel dans RTL Soir mercredi 7 octobre.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Marseille - Abonnements, sanctions, vente du club : les réponses de Vincent Labrune Crédit Image : AFP/V.Labrune | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Louis Pacull et Gregory Fortune

L'Olympique de Marseille a annoncé mardi 6 octobre la reprise en mains de la "commercialisation intégrale et exclusive" des abonnements des virages du stade Vélodrome, un peu plus de deux semaines après les incidents qui ont perturbé le match face à Lyon, dimanche 20 septembre. Depuis 1990, les groupes de supporters revendaient eux-mêmes à leurs adhérents les abonnements dans les virages, les tribunes les plus populaires, placées derrière le but. Un rapport des ministère de l'Intérieur et des Sports avait épinglé cette situation. 
"C'est une vraie satisfaction que d'aller vers plus de transparence, de clarté, de lisibilité, a commenté Vincent Labrune quelques heures après cette décision, et c'est aussi une satisfaction de l'avoir fait en concertation avec nos groupes de supporters. On ne l'a pas fait contre eux mais avec eux. Ils étaient venus vers nous déjà il y a quelques mois pour nous ouvrir certaines portes et on a profité effectivement d'un problème réel pour avancer et essayer d'en faire une opportunité. Je pense qu'aujourd'hui, c'est la meilleure des choses qui pouvait arriver au club".

Il y a une jurisprudence et il n'y a pas de raison que l'on soit sanctionné au delà des barèmes existants

Vincent Labrune, président de l'OM
Partager la citation

Ce changement qualifié d'"historique" par le club phocéen aura-t-il une influence sur la commission de discipline de la LFP, qui doit rendre son verdict jeudi 15 octobre, après avoir infligé un huis clos partiel à titre conservatoire ? Le président de l'OM redoutent-ils des sanctions plus lourdes ? "Absolument pas. Je pense qu'on a été sanctionné par un tribunal médiatique assez fortement déjà. On en a tiré les conséquences, on a pris beaucoup de mesures depuis le match contre Lyon, on ne pouvait pas faire plus, on a annulé le déplacement de nos supporters à Paris, on a pris des grosses mesures en terme de sécurité, on a récupéré, en accord avec nos groupes, la commercialisation des cartes (abonnements, ndlr)".

"Après, j'insiste, c'est peut-être stupide mais ça va mieux en le disant : il n'y a pas eu de mort, pas eu de blessés, pas eu d'affrontements, d'envahissement de terrain, souligne Vincent Labrune. Il y a eu, effectivement, trois jets de bouteille. C'est quelque chose que l'on condamne. On va faire en sorte que ça ne se reproduise plus, mais c'est des faits qui arrivent fréquemment dans le football. Il y a une jurisprudence et il n'y a pas de raison que l'on soit sanctionné au delà des barèmes existants".

Enfin, le président en exercice depuis juin 2011 a assuré que "l'OM n'est pas à vendre, tout en expliquant à nouveau qu'il devait composer avec "un cahier des charges assez précis de l'actionnaire : baisser les charges, augmenter les recettes, pacifier l'environnement en général, ce qu'on a fait, rénover le club en interne mais aussi reformater son image externe. On n'a pas d'acquéreur, mais c'est sûr que tout ce qui va dans le sens de policer, d'améliorer l'image du club peut aller dans le sens d'attirer de nouveaux investisseurs de façon à avoir l'équipe la plus compétitive dans les années à venir".

La rédaction vous recommande
À lire aussi
Des policiers encadrent des supporters de Marseille le 25 octobre 2018 Ligue 1 Conforama
Lille-OM : des bagarres entre supporters en marge de la rencontre


 

Lire la suite
Olympique de Marseille OM Supporters
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants