1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Ligue des champions : Lionel Messi au sommet de son art
2 min de lecture

Ligue des champions : Lionel Messi au sommet de son art

Contre le Bayern Munich, l'Argentin a survolé la partie, marquant deux buts et offrant une passe décisive en toute fin de rencontre.

Ligue des Champions : Lionel Messi sur un nuage
Ligue des Champions : Lionel Messi sur un nuage
Crédit : PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet

Avec deux buts, une passe décisive et une victoire 3-0 sur un Bayern Munich extrêmement robuste pendant plus d'une heure et quart, Lionel Messi a frappé un très grand coup en demi-finale de la Ligue des champions, mercredi 6 mai. Dans son jardin barcelonais du Camp Nou, l'Argentin a rayonné, alternant les chevauchées interminables et les redoublements de passe avec ses compères de la ligne offensive du Barça. 

Après avoir longtemps buté sur une défense hermétique et efficace, l'enfant de la Masia a d'abord parfaitement su exploiter une récupération haute du Brésilien Daniel Alves. Bien servi aux abords de la surface de réparation de Manuel Neuer, il a joliment ajusté le portier d'une frappe placée du gauche avec rebond. Et le meilleur était encore à venir

Vivacité désarmante et petit piqué

À la 80e minute, sur un enchaînement divin, le génie argentin a fait rugir de plaisir la planète football. Lancé par Ivan Rakitic, Messi s'est emmené le ballon avec comme seul obstacle en direction du but Jerome Boateng. Le pauvre défenseur allemand, jusqu'alors auteur d'un match impeccable, solide dans les duels et tranchant au pressing, se retrouvait alors désarmé par la vivacité du petit gaucher, incapable de rester debout face aux multiples touches de balle de l'Argentin qui filait déposer un petit piqué au-dessus du gardien. 

Ce que vient de faire Messi n'est pas loin d'être illégal

Jamie Redknapp

Sur la chaîne anglaise SkySports, le consultant maison Jamie Redknapp en a même lâché : "ce que vient de faire Messi n'est pas loin d'être illégal." Pour ne rien gâcher, Messi délivrerait quelques minutes plus tard une merveille de balle en profondeur pour Neymar, le Brésilien s'en allant tranquillement ajuster Manuel Neuer. Le point d'orgue d'une soirée dantesque pour un Argentin injouable, qui n'aura jamais renoncé. Régulièrement stoppé par les défenseurs adverses, victimes de nombreuses fautes, "Leo" s'est appliqué tout au long du match à éreinter les Boateng, Benatia et autres Rafinha, restant toujours à l'affût de la moindre balle exploitable. 

Vers un triplé fantastique ?

À lire aussi

En une dizaine de minutes, Lionel Messi a fait tomber à lui seul l'une des équipes les plus impressionnantes du continent, entraînée qui plus est par son ancien mentor, Pep Guardiola. Un signe de plus que Messi est de retour au sommet de son art, tout en déplacements, en percussions et en touches de balles redoublées. 

En 2015, l'Argentin est tout simplement le meilleur joueur de football au monde. Pour preuve : depuis le début de l'année civile, il a tout simplement inscrit 30 buts et délivré 18 passes décisives en 29 matches seulement. Plaque tournante de la formidable attaque MSN du Barça, qu'il forme avec Neymar et Luis Suarez, il est actuellement en position très favorable pour disputer la finale de la Ligue des champions (93% de chances de se qualifier mardi), en tête du championnat d'Espagne et qualifié pour la finale de la Coupe du Roi. 

De quoi garnir un peu plus son déjà formidable palmarès en club. À seulement 27 ans, au cœur d'une équipe qu'il connaît depuis toujours et dans laquelle les nouveaux s'intègrent de mieux en mieux, le brillant Argentin peut viser très haut pour les semaines à venir. Et pourquoi pas jusqu'à s'offrir un triomphe continental face aux rivaux du Real Madrid ?

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/