2 min de lecture Bacary Sagna

Ligue des champions : le Real Madrid rejoint l'Atlético en finale grâce à Gareth Bale

COMPTE-RENDU - Un but du Gallois a suffi aux Madrilènes pour se qualifier face à Manchester City mercredi 4 mai (1-0, 0-0 à l'aller). Milan accueillera donc une affiche 100% madrilène le samedi 28 mai, comme Lisbonne en 2014.

Le Ral Madrid est en finale de la Ligue des champions pour la 14e fois de son histoire (10 victoires)
Le Ral Madrid est en finale de la Ligue des champions pour la 14e fois de son histoire (10 victoires) Crédit : Ruben Albarran/Shutters/SIPA
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Pour la deuxième fois de l'histoire, la finale de la prestigieuse Ligue des champions opposera deux clubs d'une même ville samedi 28 mai à San Siro. Et comme en 2014, ce sera les deux clubs de la capitale espagnole, Madrid. Au lendemain de la qualification de l'Atlético sur la pelouse du Bayern Munich malgré une défaite 2-1 (1-0 à l'aller), le Real a décroché son billet en s'imposant sur la plus petite des marques (1-0) grâce à une réalisation du Gallois Gareth Bale dès la 20e minute. À Lisbonne, il y a deux ans, les hommes de Carlo Ancelotti avaient eu raison de ceux de Diego Simeone en prolongation (4-1) pour décrocher la dixième "coupe aux grandes oreilles" des Merengue.

Cette fois, c'est Zinédine Zidane qui aura l'occasion de frapper fort dès sa première (demi) saison en tant qu'entraîneur principal. Buteur décisif avec une volée légendaire pour décrocher la "Novena" (9e sacre) en 2002, entraîneur adjoint pour la "Decima", le champion du monde 1998 est à une marche de la "Undecima". Par ailleurs, "Zizou" entre dans le cercle très fermé des entraîneurs français à atteindre ce stade de la compétition, après Arsène Wenger en 2006 avec Arsenal et Didier Deschamps en 2004 avec Monaco, notamment. 

Ronaldo laisse la vedette à Bale

Tenu en échec 0-0 à l'Etihad Stadium au match aller, le Real s'est emparé du contrôle du ballon dès le début de la rencontre pour faire la décision le plus tôt possible. Une stratégie vite payante. Trouvé à la limite du hors-jeu dans la surface, Bale débordait côté droit puis voyait son tir être dévié victorieusement par Fernando (20e) sous la barre de Hart, avec l'aide du poteau. Privés de leur capitaine Kompany dès la 10e minute, les Citizens, largement dominés dans le jeu, réagissaient en fin de première période avec une frappe Fernandinho repoussée par le poteau de Navas (44e). 
En seconde période, Madrid monopolisait toujours le ballon sans se montrer vraiment dangereux, hormis sur cette tête de Bale sur l'équerre de Hart à la suite d'un corner de Kroos. Dans les dernières minutes, De Bruyne puis Agüero faisait parcourir deux derniers frissons dans les tribunes de Santiago Bernabeu. Mais le public espagnol pouvait finalement exulter et communier avec ses protégés durant de longues minutes après le coup de sifflet final.

La fiche technique :

À Madrid (Santiago Bernabeu): Real Madrid bat Manchester City 1 à 0 (1-0). Le Real Madrid qualifié pour la finale face à l'Atletico  
Spectateurs : 76.000 environ 
Temps : chaud 
Pelouse : en bon état 
Eclairage : bon 
Arbitre : D. Skomina  
But : 
Real Madrid : Fernando (20 c.s.c.)  
Avertissements : 
Real Madrid : Lucas (83) 
Manchester City : De Bruyne (30), Fernando (72), Otamendi (90+4)  
Les équipes : 
Real Madrid : Navas - Carvajal, Pepe, Ramos (cap), Marcelo - Modric (Kovacic 88), Kroos, Isco (Rodriguez 67) - Bale, Jesé (Lucas 56), Cristiano Ronaldo 
Entraîneur : Zinédine Zidane (FRA)  
Manchester City : Hart - Sagna, Kompany (cap) (Mangala 10), Otamendi, Clichy - Navas (Iheanacho 69), Fernandinho, Yaya Touré (Sterling 61), Fernando, De Bruyne - Agüero 
Entraîneur : Manuel Pellegrini (CHI)  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bacary Sagna Gaël Clichy Eliaquim Mangala
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants