1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Ligue 1 : relégation, places européennes... Les enjeux de la 38e journée
2 min de lecture

Ligue 1 : relégation, places européennes... Les enjeux de la 38e journée

PRÉSENTATION - Qui accompagnera Troyes en Ligue 2 ? Comment seront réparties les dernières places européennes ? Paris battra-il le record défensif de l'Om de 1992 ? Réponse samedi 14 mai.

Martin Braithwaite et Pascal Dupraz.
Martin Braithwaite et Pascal Dupraz.
Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Dernier épisode de cette saison 2015-2016 samedi 14 avril avec les dix matches programmés en même temps, à 21h, comme le veut la coutume. Plusieurs questions attendent encore leur réponse. À commencer par la lutte pour le maintien. Le match le plus observé sera celui de Toulouse à Angers. Relégable une grande partie de la saison, le TFC s'est sorti de la zone rouge lors de l'avant dernière journée. 17es à égalité avec Ajaccio et un point d'avance sur Reims, Pascal Dupraz et ses hommes seront certains de rester en Ligue 1 en cas de succès à Angers (9e). Pour que Reims se sauve, il faudra battre Lyon (2e), qui a validé son billet pour une place directe en Ligue des champions la semaine passée face à Monaco (3e), et espérer que ni Ajaccio ni Toulouse ne gagne. Les Corses se maintiendront avec un meilleur résultat que les Toulousains à Lorient (16e).

Le deuxième point d'interrogation par ordre d'importance concerne la 3e place, qualificative pour le 3e tour préliminaire de la Ligue des champions. Nice (4e) peut dépasser Monaco (deux points d'écart) en cas de succès à Guingamp (15e) et de nul ou de défaite de l'ASM face à Montpellier (11e). Nice peut aussi se faire doubler par Saint-Étienne (5e), qui affronte Lille (6e) dans un match pour la Ligue Europa. Verts comme Nordistes y seront toutefois si le PSG bat Marseille en finale de la Coupe de France le samedi 21 mai (21h). L'OM (13e), justement, termine son championnat chez la lanterne rouge, Troyes, avec la possibilité, finalement, de terminer dans le top 10 avec un concours de circonstance favorable.

Enfin, au Parc des Princes, la réception de Nantes sera pour le public l'occasion de saluer et d'admirer une dernière fois Zlatan Ibrahimovic. Mais il y a aussi d'autres enjeux comptables. Si le record du nombre de points peut encore être amélioré et porté à 96 unités, il y a surtout une marque à prendre aux Marseillais. En 1991-1992, l'équipe conduite par Tomislav Ivic puis Raymond Goethals avait terminé le championnat avec seulement 21 buts encaissés. 24 ans plus tard, celle de Laurent peut faire mieux. Kevin Trapp est allé chercher le ballon à 19 reprises dans ses filets. Autrement dit, si Nantes ne marque pas plus d'une fois, le record tombera dans l'escarcelle parisienne.

L1-38e journée : programme et classement

Samedi 14 mai (21h) :

Rennes - Bastia
Troyes - Marseille
Caen - Bordeaux
Monaco - Montpellier
Guingamp - Nice
Saint-Étienne - Lille
PSG - Nantes
Lorient - Ajaccio
Angers - Toulouse
Reims - Lyon

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/