1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Les trois jours de tempête à la FIFA
2 min de lecture

Les trois jours de tempête à la FIFA

REPLAY INTÉGRAL – Au programme : la semaine a été agitée pour la FIFA. La finale de Coupe de France entre le PSG et l'AJ Auxerre. Les dossiers chauds du mercato...

Pascal Praud
Pascal Praud
Les trois jours de tempête à la FIFA
01:18:36
Pascal Praud

On refait le match avec :
- Francesca Antoniotti, journaliste à RTL,
- Bernard Lions, journaliste à L'Équipe,
- Sébastien Tarrago, journaliste à L'Équipe,
- Dave Appadoo, journaliste à France Football,
- Erik Bielderman, grand reporter à L’Équipe Magazine.

Les trois jours de tempête à la FIFA

Cette semaine, le monde du sport roi a été secoué par un violent séisme, causé par le scandale qui a touché la FIFA. La plus haute instance du football mondial a en effet été éclaboussé par une enquête menée par la justice américaine. Neuf de ses dirigeants actuels ou passés sont inculpés de corruption, racket et blanchiment. Ils sont accusés d'avoir reçu ou distribué plus de 150 millions de dollars de dessous-de-table depuis 1991.

Suite à cette révélation, Michel Platini et plusieurs sponsors ont fait front contre Sepp Blatter, candidat à sa propre succession à la tête de la Fédération Internationale de Football Association. À la veille de l'élection du président de la FIFA, ils ont demandé que le ménage soit fait au sein de l'institution, afin d'avoir une politique transparente.

Malgré la tempête qui a frappé la FIFA, les coups qu'il a reçu et l'UEFA qui avait réclamé sa tête, Sepp Blatter a quand même été réélu pour un cinquième mandat à la tête de l'institution. Il a en effet pu compter sur le soutien de plusieurs fédérations africaines et asiatiques.

À lire aussi

Que faut-il penser du ramdam causé par ces trois jours de tempête à la FIFA ?

Sébastien Tarrago estime cette affaire et ses conséquences constituent une bonne chose pour le football. Il estime que seule la justice pourra faire changer le système. Selon lui, le scandale du dopage à la fin des années 1990 en est la parfaite illustration.

Ce scandale qui a touché la FIFA est sans doute une bonne nouvelle pour le football même si c'est une catastrophe en terme d'image.

Sébastien Tarrago, journaliste à L'Équipe

Erik Bielderman partage l'avis de Sébastien Tarrago en ce qui concerne le rôle positif de ce scandale. Toutefois, il estime que la réélection de Sepp Blatter à la tête de la FIFA est la seule ombre au tableau.

Le premier jour de ce scandale à la FIFA me paraît être une bonne journée pour le football parce qu'on essaye de démasquer ceux qui lui font du mal. Le deuxième et le troisième furent deux mauvaises journées puisque ce n'est que la reconduction des hommes qui ne sont pas tombés ou directement impliqués.

Erik Bielderman, grand reporter à L’Équipe Magazine
RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/