2 min de lecture Le journal

Le journal de 7h : pour Jean-Michel Aulas, les échauffourées du match Bastia-Lyon étaient "cauchemardesques"

REPLAY - Résumé des violences qui ont écourté la rencontre de Ligue 1 et ont fait trembler les joueurs comme les officiels.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le Journal RTL de 7h du 17/04/2017 : pour Jean-Michel Aulas, les échauffourées du match Bastia-Lyon étaient "cauchemardesques" Crédit Image : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP | Crédit Média : Yves Calvi, Isabelle Choquet, Nicolas Georgereau | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet et Nicolas Georgereau

Un match purement et simplement arrêté à la mi-temps. La rencontre de Ligue 1 Bastia-Lyon, qui s'est déroulée dimanche 16 avril, a dû être reportée. Tout commence 15 minutes avant le coup d'envoi, alors que les joueurs lyonnais sont à l'échauffement : 40 à 50 supporters envahissent le terrain, s'en prennent au joueur de l'OL Néerlandais Memphis Depay et au gardien remplaçant. Panique chez les lyonnais sur la pelouse, poursuivis, frappés, qui se protègent comme ils peuvent et rentrent aux vestiaires. Une situation jamais vue en Ligue 1.

Suivent alors 40 minutes de discussion entre toutes les parties. Les joueurs de l'Olympique lyonnais ne veulent pas quitter leur vestiaire. L'intervention de Jean-Michel Aulas, Président de l'OL, sera décisive. Ils reviennent, le coup d'envoi est donné avec 53 minutes de retard. Une première période sans incidents, mais de nouvelles échauffourées se produisent à la pause. Le match est officiellement arrêté à 19h16. La délégation lyonnaise ne quittera l'enceinte qu'à 20 heures après avoir été bloquée par une centaine d'individus devant le stade et après intervention des forces de l'ordre. "J'ai eu peur pour mes joueurs. Ce que j'ai vu aujourd'hui était cauchemardesque", admet Jean-Michel Aulas.

À écouter également dans ce journal

- En Turquie, le Président Erdogan dispose désormais de pouvoirs très élargis. Le "Oui" l'a emporté au référendum, dimanche 16 avril. Une victoire étriquée : à peine un peu plus de 51% des suffrages, avec un taux de participation à 85%. L'Opposition dénonce une fraude.

François Hollande semble décidé à peser dans la dernière ligne droite de l'élection présidentielle. Le chef de l'État ne prendra position qu'après le premier tour mais, à demi-mots, il s'est mis en marche au côté d'Emmanuel Macron. Dans un entretien accordé à l'émission C-Politique sur France 5, il s'en prend au vote extrême.

À lire aussi
Neymar quitte le terrain après le match en 8e de finale de l'UEFA Champions League face à Dortmund mardi 18 février. Ligue des champions
Les infos de 6h - Neymar ne voulait pas être préservé par le PSG avant Dortmund

- Focus sur une proposition de Jacques Cheminade, candidat à l'élection présidentielle. Un candidat atypique dont le programme fait une large place à l'espace; il propose notamment l'installation de l'homme sur la Lune.

- Les agneaux, les moutons et les brebis envahissent Toulouse en ce long week-end de Pâques pour une mission d'éco-pâturage : le troupeau de 80 bêtes va remplacer les tondeuses à gazon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal Football Ligue 1 Conforama
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants