1 min de lecture Ligue 1 Conforama

Injures racistes lors de Dijon-Amiens : le supporter a été interpellé

La rencontre entre Dijon et Amiens a été interrompue plusieurs minutes en raison de cris racistes visant le capitaine amiénois Prince Gouano. Une plainte a été déposée.

>
Des cris racistes lors de la rencontre Dijon-Amiens Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : La rédaction du 12.45 | Date :
Alice Moreno
et Claire Gaveau

L'inacceptable s'est produit à Dijon. La rencontre entre le club bourguignon et Amiens a été interrompue quelques minutes, vendredi 12 avril, en raison de cris de singe visant Prince Gouano, le capitaine amiénois. "On est au XXIe siècle, c'est inadmissible. J'ai marqué le coup en demandant d'arrêter le jeu. On est tous égaux, on est tous des êtres humains", a réagi le joueur au micro de BeIn Sports. 

L'auteur de ces cris de singes, qui se trouvait dans l'un des kop du stade Gaston-Gérard, a été interpellé à la fin du match. Grâce à certains supporters dijonnais, les stadiers ont pu intervenir sans difficulté alors que l'homme n'a opposé aucune résistance

Selon nos informations, ce dernier, âgé de 22 ans, n'était pas connu des services de police comme étant un membre d'un groupe d'ultra. Il était légèrement alcoolisé au moment des faits.

Dijon a déposé plainte

Quelques minutes après la fin du match, la LFP a indiqué qu'elle allait "étudier les suites judiciaires à donner" à ces "insultes racistes" alors que la commission de discipline "se saisira du dossier" mercredi.

À lire aussi
Bouna Sarr, Valère Germain, Morgan Sanson, Valentin Rongier et Boubacar Kamara avec Marseille le 8 décembre 2019 Ligue 1 Conforama
OM : comment Marseille est redevenu un candidat sérieux à la Ligue des champions

À l'heure actuelle, une plainte a été déposée, comme l'a confirmée Olivier Delcourt, le président dijonnais. "Je n’appelle pas ça un supporter, on n'a pas à tenir des propos comme ça dans un stade ou nulle part ailleurs, a regretté le dirigeant. Le racisme c’est inadmissible, c’est interdit. Le DFCO a déposé plainte. On souhaitait que le joueur aussi dépose plainte parce qu’il a identifié la personne mais il ne souhaite pas déposer plainte", a-t-il expliqué sur Canal+.

De plus, la Licra, contactée par RTL, envisage également de se constituer partie civile si l'infraction est caractérisée. L'association prépare dès à présent des interventions auprès de jeunes afin de les sensibiliser au problème du racisme dans le sport. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Racisme Dijon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants