3 min de lecture Équipe de France de football

France-Bulgarie : Kevin Gameiro, l'homme qui a pris son temps pour s'imposer

DÉCRYPTAGE - Attendu titulaire face à la Bulgarie ce vendredi 7 octobre, Kevin Gameiro a franchi les paliers un par un jusqu'au sommet.

Kevin Gameiro avec les Bleus contre la Biélorussie
Kevin Gameiro avec les Bleus contre la Biélorussie Crédit : Sergei Grits/AP/SIPA
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Alors que la course est à la précocité dans le foot moderne, un joueur a choisi de prendre son temps, misant sur la régularité et la progression continue afin de gagner sa place au très haut niveau. Kevin Gameiro a 29 ans et entame sa 11e saison en première division professionnelle. Ce vendredi 7 octobre, l'attaquant de l'Atletico de Madrid va sans doute être aligné à la pointe de l'attaque de l'équipe de France face à la Bulgarie. Une consécration, qui demande certes confirmation, mais si Gameiro a une qualité, c'est bien celle de savoir se rendre utile dans une équipe de football

De Strasbourg à Madrid, en passant par l'explosion à Lorient et l'aventure mitigée au PSG, le natif de l'Oise a réussi à faire sa place sans fulgurance, sans buzz, mais en faisant ses matches et en soignant ses stats. Aujourd'hui, son intelligence tactique et sa complémentarité naissante avec Antoine Griezmann pourraient bien lui donner un accès régulier au groupe France et un rôle de joker, voire plus. Sans être un crack ou catalogué comme tel, Kevin Gameiro a débuté en Ligue 1 à 18 ans, en 2005-2006 avec Strasbourg. Deux saisons plus tard et après un passage en Ligue 2 avec les Alsaciens, il revient pour un nouvel exercice statistiquement moyen, dans un jeu peu ambitieux et un club en déconfiture, il rejoint Lorient et l'homme qui le façonnera, Christian Gourcuff

Les trois saisons en Bretagne et le travail avec l'entraîneur des Merlus, voient le joueur devenir un buteur prolifique. En alignant 11, 17 puis 22 buts en Ligue 1 avec une équipe devenue un poil à gratter redouté de tous, dans un 4-4-2 offensif qui offre beaucoup de soutien au joueur, Kevin Gameiro prend une dimension nationale. De quoi attirer les regards du Paris Saint-Germain, en pleine mutation durant l'été qui verra la Qatar racheter le club. Gameiro sera de l'équipe qui débutera l'aventure QSI mais perdra le titre derrière Montpellier. 

Le projet QSI l'éloigne de Paris

À lire aussi
Kylian Mbappé avec les Bleus en Moldavie le 22 mars 2019 Jeux Olympiques
Kylian Mbappé peut-il disputer les Jeux Olympiques en 2020 ?

Avec Javier Pastore en soutien et un jeu vertical, Gameiro réussit 11 buts en 34 matches de L1, mais est un peu seul en attaque. "L’intelligence de ses déplacements et son sens du but ne s’expriment que dans un système de jeu collectif. Il n’a pas les qualités athlétiques pour évoluer seul en pointe", expliquait Christian Gourcuff au Parisien en 2012. Barré par l'arrivée de l'hégémonique Zlatan Ibrahimovic, il décide de quitter le PSG après sa deuxième saison. Là encore, point de Premier League au menu, le choix est plus réfléchi et c'est Séville qui accueille le buteur. Un joueur fait pour le jeu prôné par Unai Emery, qui attaque en nombre et ne laisse pas son attaquant seul en pointe. 

Certes pas assuré d'être titulaire, il jouera en doublette avec Carlos Bacca ou en doublure du Colombien. Emery fait beaucoup de turnover et le Français joue 35 matches pour 15 buts marqués. Au soleil d'Andalousie, Gameiro remporte 3 finales d'Europa League et marque 67 buts en 145 matches. Des prestations solides qui lui valent un billet pour l'Atletico, finaliste de la Ligue des champions, et la confiance de Diego Simeone. Il claque 3 buts en 7 matches de Liga et sa complicité technique avec Griezmann commence à faire des étincelles. Une porte d'entrée pour l'équipe de France. Plus précisément, un retour. 

Un retour en bleu après un premier passage infructueux

En effet, on oublie que Kevin Gameiro a été appelé dans le groupe France entre 2010 et 2012 par Laurent Blanc. Barré par Karim Benzema et Loïc Rémy, il n'a compté que peu de sélections et n'a pas été retenu pour l'Euro 2012. Son départ du PSG pour un club moins médiatisé en France l'a sans doute forcé à repartir de zéro en terme de visibilité auprès du sélectionneur. Et malgré des saisons solides, il faudra attendre l'après Euro 2016 et une série d'indisponibilités (Lacazette, Giroud et Benzema) pour revenir dans les 23. Il devrait fêter sa deuxième titularisation avec les Bleus ce vendredi face à la Bulgarie, pour montrer qu'il est un joueur sur lequel Deschamps pourra compter. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Didier Deschamps Atlético de Madrid
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785160412
France-Bulgarie : Kevin Gameiro, l'homme qui a pris son temps pour s'imposer
France-Bulgarie : Kevin Gameiro, l'homme qui a pris son temps pour s'imposer
DÉCRYPTAGE - Attendu titulaire face à la Bulgarie ce vendredi 7 octobre, Kevin Gameiro a franchi les paliers un par un jusqu'au sommet.
https://www.rtl.fr/sport/football/france-bulgarie-kevin-gameiro-l-homme-qui-a-pris-son-temps-pour-s-imposer-7785160412
2016-10-07 15:07:16
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IwdOpgco0-OeRFE7ctN7nw/330v220-2/online/image/2016/1007/7785161915_kevin-gameiro-avec-les-bleus-contre-la-bielorussie.jpg