2 min de lecture Économie

Football Leaks : Angel Di Maria et Javier Pastore épinglés

Les deux stars du PSG ont vu leurs revenus liés à leurs droits d'image versés à des sociétés écrans qui les reversent ensuite à des sociétés basées dans des paradis fiscaux.

>
Football Leaks : Angel Di Maria et Javier Pastore épinglés Crédit Image : CHRISTOPHE SAIDI/SIPA | Crédit Média : Nicolas Georgreau | Durée : | Date :
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les révélations autour du Football Leaks prolifèrent. Ce jeudi 8 décembre, le journal en ligne Mediapart affirme qu'une partie des revenus des stars argentines du Paris Saint-Germain, Angel Di Maria et Javier Pastore, transite par des paradis fiscaux grâce à un système mis en place par un groupe d'agents argentins. Les revenus des deux joueurs liés à leurs droits d'image sont ainsi versés à des sociétés écrans aux Pays-Bas qui les reversent ensuite à des sociétés basées dans des paradis fiscaux.

"Grâce à ce système, les clubs et les sponsors n'ont pas à verser l'argent directement dans des paradis fiscaux. Ils peuvent plaider l'ignorance en payant aux Pays-Bas, où beaucoup de sponsors ont d'ailleurs eux-mêmes leur siège, comme Nike et Adidas", précise le site d'investigations.

L'argent de Di Maria a transité par un paradis fiscal aux Antilles

Lorsque Di Maria est transféré du Real Madrid à Manchester United en 2014, le club anglais a versé deux millions d'euros à une société, Kunse, enregistrée à Amsterdam, qui en a reversé 1,85 million d'euros à une entité (Paros Limited) immatriculée aux Îles vierges britanniques, un paradis fiscal des Antilles. Un processus similaire est observé un an plus tard lors du transfert du joueur au PSG.

"Sauf que cette fois, c'est Gestifute (l'entreprise du super agent Jorge Mendes), qui reversera 50% de la commission payée par le PSG à Kunse", avance Mediapart. Sollicité par l'EIC, le PSG a répondu: "Le club a rémunéré, aux lieu et place du joueur, la société Gestifute International, représentée par Jorge Mendes (...), mais n'a pas connaissance de la répartition de cette rémunération entre Gestifute et les autres agents intervenus pour le compte du joueur".

Les revenus de Pastore liés à ses droits d'image reversée en Uruguay

À lire aussi
Kylian Mbappé avec le PSG au Parc des Princes Paris Saint-Germain
Ligue des champions : Mbappé, l'atout sportif mais aussi économique du PSG

Pastore, en 2010, soit un an avant d'arriver au PSG, a donné mandat à la société néerlandaise Orel pour commercialiser ses droits à l'image. Orel reversera 94% de l'argent collecté par le sponsoring à Klizery SA, une société enregistrée en Uruguay, pays sud-américain à la fiscalité avantageuse. Entre 2013 et 2015, un total de 1,915 million d'euros net a transité par Orel puis Klizery en provenance de Nike, équipementier américain avec lequel Pastore avait signé un contrat de cinq ans (2010-2015).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Paris Saint-Germain Angel Di Maria
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants