1 min de lecture Corruption à la FIFA

FIFA : Michel Platini indique être "déjà condamné" dans une lettre

REPLAY - La commission d'éthique de la FIFA devrait livrer son verdict à l'encontre du président français de l'UEFA lundi 21 décembre.

ballon- soir de ligue1 Le Journal des Sports Le Service des Sports
>
FIFA : pour Platini, le plus dur reste à venir Crédit Image : AFP/F.Coffrini | Crédit Média : Jérôme Millagou / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jerome Millagou
Jérôme Millagou et Dorian Waymel

Alors qu'il a décidé de boycotter son audience devant la commission d'éthique de la FIFA vendredi 18 décembre, Michel Platini continue de clamer sa bonne foi. Suspendu provisoirement 90 jours, soit jusqu'au 5 janvier 2016, le Français risque la radiation à vie en raison du versement en 2011 de 1,8 million d'euros de la part de Joseph Blatter, président démissionnaire de la Fifa, pour un travail de conseiller achevé en 2002, sans contrat écrit.

L'ancien meneur de l'équipe de France a écrit une lettre, lue par son avocat lors de son audition de vendredi. "J'ai décidé de ne pas venir devant vous présenter moi-même mes explications. Pour une raison et une seule: je suis déjà jugé, je suis déjà condamné. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est vous, ce sont les instances internes de la Fifa, ce sont vos porte-paroles autorisés".

Je n'ai plus confiance dans les instances disciplinaires de la FIFA

Michel Platini
Partager la citation

Platini cite en exemple "trois déclarations parmi un florilège d'indiscrétions, de rumeurs, de confidences diffusées à la presse par des sources anonymes et malveillantes, internes à la Fifa, que vous n'avez rien fait pour museler". Le Français évoque notamment un entretien du 20 octobre au Financial Times de Domenico Scala, président de la Commission électorale de la Fifa, ainsi que des déclarations d'Andreas Bantel, le porte-parole de la chambre d'instruction de la commission d'éthique de la Fifa qui "annonce que (sa) condamnation est certaine, en énonce les motivations probables et s'en réjouit".

Platini poursuit. "Mon procès est donc joué (...) Je n'ai plus confiance dans les instances disciplinaires de la FIFA. Elles ont montré leur partialité, leurs préjugés, leur incapacité à respecter la confidentialité, la présomption d'innocence et les droits de la défense". Le verdict est attendu lundi 21 décembre au matin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corruption à la FIFA FIFA Michel Platini
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants