1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. FIFA : les États-Unis veulent l'extradition des sept responsables arrêtés
2 min de lecture

FIFA : les États-Unis veulent l'extradition des sept responsables arrêtés

La Suisse a reçu de la justice américaine les demandes d'extradition concernant les sept responsables de la FIFA arrêtés le 27 mai à Zurich et soupçonnés de corruption.

Le logo de la FIFA dont le siège se trouve à Zurich
Le logo de la FIFA dont le siège se trouve à Zurich
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

On savait que la justice américaine allait demander l'extradition des sept personnes arrêtées à Zurich, en Suisse, fin mai dans l'affaire de corruption présumée à la FIFA. C'est désormais officiel : la Suisse a reçu la demande en bonne et due forme mercredi 1er juillet.

"Les demandes formelles sont parvenues hier soir à l'Office fédéral de la justice", a annoncé jeudi le gouvernement suisse dans un communiqué.

Sont concernés sept responsables de la FIFA et d'organisations affiliées, arrêtés en marge du congrès annuel de l'organisation internationale du football. Le scandale révélé par ce coup d'éclat n'avait pas empêché le président de la FIFA, Sepp Blatter, d'être réélu à ce poste après deux jours. Il avait toutefois fini par démissionner quelques jours plus tard.

Décision de la Suisse "dans les semaines qui suivent"

Ces dirigeants avaient été arrêtés et placés en détention sur la base d'un mandat des autorités américaines, émis le 20 mai par le parquet du district Est de New York, qui les soupçonne d'avoir accepté des pots-de-vin pour plus de 100 millions de dollars (soit 90,4 millions d'euros). Ces derniers auraient été versés par des représentants des médias sportifs et d'entreprises commerciales sportives, en vue d'obtenir des droits de diffusion, de commercialisation et de sponsoring lors de tournois de football aux États-Unis et en Amérique latine.

À lire aussi

La police cantonale de Zurich doit entendre les sept prévenus, qui ont déjà annoncé qu'ils s'opposaient à être extradés. Berne décidera ensuite "dans les semaines qui suivent, sur la base des demandes d'extradition, de l'audition des détenus et de leur avis, s'ils doivent être extradés".

Parmi les sept détenus en Suisse, détenus dans des centres pénitentiaires différents afin qu'ils ne puissent pas communiquer, figurent Jeffrey Webb, vice-président de la FIFA, membre du Comité exécutif et président de la Concacaf, et Eduardo Li, membre des comités exécutifs de la FIFA et de la Concacaf et président de la Fédération du Costa Rica.

En parallèle à l'enquête américaine, la justice suisse a ouvert une autre enquête "pour soupçon de gestion déloyale et de blanchiment d'argent" entourant les attributions des Coupes du monde 2018 à la Russie et 2022 au Qatar.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/