1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. FIFA : Gianni Infantino, l'ascension express
2 min de lecture

FIFA : Gianni Infantino, l'ascension express

PORTRAIT - Longtemps confiné dans l'ombre de Michel Platini à l'UEFA, le juriste italo-suisse Gianni Infantino vient d'être élu à la présidence de la FIFA.

Gianni Infantino devient le 9e président de la FIFA
Gianni Infantino devient le 9e président de la FIFA
Crédit : OLIVIER MORIN / AFP
Thomas Duplan & AFP

Il apparaissait comme l'un des favoris, avec le Cheikh Talman, à la succession de Sepp Blatter. Propulsé dans la course à la présidence de la Fifa pour suppléer son mentor suspendu, Infantino a su tirer profit de la chute de son patron pour attirer la lumière et ainsi devenir le 9e président de la FIFA. Platini était suspendu depuis quinze jours, à cause du douteux paiement de 1,8 million d'euros reçu de la part de Blatter, quand cet homme au profil de technocrate s'est lancé dans la course, le 26 octobre, soutenu par le comité exécutif de l'UEFA dont il est le secrétaire général. Et voilà donc ce grand chauve affable de 45 ans, connu du grand public pour avoir longtemps présidé aux tirages au sort des coupes d'Europe, vainqueur d'une course hautement politique.


Élu au deuxième tour avec 115 voix sur 207, ce juriste était, de fait, le candidat européen par défaut. Platini, dans l'impossibilité d'épuiser à temps tous les recours contre sa suspension, avait dû finalement jeter l'éponge. En privé, le camp Platini s'était dit troublé par l'annonce impromptue de candidature du n°2, même si celui-ci a toujours pris soin de ménager son patron en répétant de manière presque mécanique qu'avec l'UEFA il assurait son "soutien à Michel Platini dans son droit à avoir un procès équitable et à laver son image".

"Bosseur" et "ambitieux", Infantino a activement fait campagne ces dernières semaines en sillonnant l'Afrique et en récoltant les soutiens de l'Amérique latine, issus de la Conmebol (Confédération sud-américaine) et de l'Amérique centrale. Très à l'aise en public et devant les médias, il jongle aisément entre l'anglais, le français, l'allemand, l'espagnol et l'italien, comme dans son dernier discours avant le vote. Être polyglotte peut s'avérer fort utile pour diriger une instance composée de 209 fédérations. Et contrairement à Blatter, qui avait souvent dérapé, Infantino maîtrise aussi la langue de bois. Marié et père de quatre filles, l'Italo-Suisse est entré à l'UEFA en 2000, chargé des questions juridiques et commerciales, il est ensuite devenu secrétaire général en 2009, fonction où il a contribué à la mise en place du fair-play financier et a su gagner la confiance des grands clubs européens.

Le 9e président de la FIFA

Robert Guérin, France : 1904-1906Daniel Burley Woolfall, Angleterre : 1906-1918Jules Rimet, France : 1921-1954Rodolphe William Seeldrayers, Belgique : 1954-1955Arthur Drewry, Angleterre : 1955-1961Stanley Rous, Angleterre : 1961-1974Joao Havelange, Brésil : 1974-1998Joseph Blatter, Suisse : 1998-2015Gianni Infantino, Italie-Suisse - 2016-... 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/