1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 : vague de soutien pour les joueurs victimes de racisme
2 min de lecture

Euro 2021 : vague de soutien pour les joueurs victimes de racisme

Marcus Rashford, Jadon Sancho et Bukayo Saka sont victimes d'insultes racistes par les "fans" anglais sur les réseaux sociaux depuis la finale perdue ce dimanche 11 juillet. Une fresque a d'ailleurs été vandalisée.

Marcus Rashford et Jadon Sancho au moment de leur entrée en jeu ce dimanche lors de la finale de l'Euro 2021 contre l'Italie
Marcus Rashford et Jadon Sancho au moment de leur entrée en jeu ce dimanche lors de la finale de l'Euro 2021 contre l'Italie
Crédit : Andy Rain / POOL / AFP
Romain Giraud & AFP

Depuis la défaite de l'Angleterre en finale de l'Euro 2021 contre l'Italie à Wembley, les trois joueurs anglais ayant raté leur tir au but, à savoir Marcus Rashford, Jadon Sancho et Bukayo Saka, sont victimes d'insultes racistes sur les réseaux sociaux. La police a ouvert une enquête et ces messages de haines ont été largement condamnés unanimement, du Premier ministre Boris Johnson au sélectionneur Gareth Southgate qui les a qualifiées d'"impardonnables".


"Cette équipe d'Angleterre mérite d'être traitée en héros, et en insultes racistes sur les réseaux sociaux", a déclaré sur Twitter Boris Johnson, jugeant que les auteurs de ces attaques devraient "avoir honte". Lors d'une conférence de presse ce lundi 12 juillet, Southgate a lui jugé ces insultes "impardonnables : "Une partie de ces attaques vient de l'étranger, on nous l'a dit, mais une partie vient de ce pays", a ajouté le sélectionneur des "Three Lions", préférant retenir l'"énergie et l'esprit positif des fans".

La Fédération anglaise de football s'est dite "consternée" et "dégoûtée" par les commentaires racistes proférés à l'encontre des trois joueurs. L'UEFA a assuré les joueurs de son soutien et plaidé pour les sanctions "les plus sévères" à l'égard des auteurs d'insultes racistes. Le prince William, président de la Fédération anglaise, s'est dit également "écoeuré" et a jugé "totalement inacceptable que les joueurs doivent endurer ce comportement odieux." 

Un racisme récurent dans le football anglais

A Withington, au nord de l'Angleterre, une fresque murale peinte en l'honneur de Marcus Rashford a aussi été recouverte de graffitis racistes, a annoncé la police du Grand Manchester, précisant prendre cette infraction "très au sérieux". D'anciens footballeurs ont d'ailleurs apporté leur soutien aux trois joueurs, comme l'ex-capitaine star David Beckham, qui s'est dit sur Instagram "fier" de l'équipe ayant "enflammé" le pays ces dernières semaines. 

À lire aussi

L'ancien défenseur de Manchester United, Gary Neville, a déclaré que l'exemple devait venir "d'en haut", critiquant Boris Johnson. Alors que les joueurs anglais avaient décidé de poser un genou à terre pour dénoncer le racisme  "le Premier ministre a dit qu'on pouvait huer ces joueurs qui essayaient de promouvoir l'égalité", a-t-il dénoncé sur Sky News. Les trois joueurs, entrés en fin de rencontre, ont raté leur tir au but, scellant la défaite de l'Angleterre face à l'Italie et brisant ainsi le rêve de tout un pays.

Depuis des années des joueurs anglais sont victime de racisme en ligne après une défaite. En mai, la FA avait appelé le gouvernement à légiférer sans tarder pour obliger les réseaux sociaux à agir contre les insultes en ligne ayant déjà visé par le passé Marcus Rashford. Pour attirer l'attention sur ce racisme en ligne, la FA, suivi par toutes les instances du football anglais, avaient décidé de ne pas alimenter leurs comptes sur les réseaux sociaux du vendredi 30 avril jusqu'au lundi 3 mai.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/