1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2016 : SOS Racisme enfonce Karim Benzema
1 min de lecture

Euro 2016 : SOS Racisme enfonce Karim Benzema

INVITÉ RTL - Dominique Sopo, président de SOS Racisme, juge Karim Benzema "pas très digne" d'avoir "joué sur la corde" du racisme.

Karim Benzema ne fait toujours pas partie du groupe de Didier Deschamps.
Karim Benzema ne fait toujours pas partie du groupe de Didier Deschamps.
Crédit : AFP / Valéry Hache
Euro 2016 : SOS Racisme enfonce Karim Benzema
03:06
James Abbott
James Abbott

Dominique Sopo, président de SOS Racisme, a réagi aux propos controversés de Karim Benzema, qui a estimé dans les colonnes du quotidien sportif espagnol Marca, que Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France de football, a "cédé à la pression d'une frange raciste de la France" qui ne voulait pas qu'il soit sélectionné pour l'Euro 2016. Une sortie médiatique condamnée par la classe politique, Dominique Sopo la trouve également "étonnante".
 
"Je trouve ces propos extrêmement étonnants, parce que c'est bien la première fois que j'entends Karim Benzema s'intéresser aux questions de racisme. Il se trouve qu'il le fait lorsque son cas personnel est engagé. J'aurais beaucoup aimé entendre Karim Benzema mettre sa notoriété au service du drame des migrants en Méditerranée, au service de la question de la lutte contre les discriminations."

Une certaine forme de discrétion aurait été de bon aloi

Dominique Sopo, président de SOS Racisme

Dominique Sopo qualifie même de "stupéfiant" le fait que le footballeur s'exprime ainsi. "Je trouve que ça n'est pas très digne lorsqu'on a ce niveau de notoriété de jouer sur cette corde là. Quand on parle de racisme il faut avoir des éléments d'analyse ou des éléments de preuves, ça ne se fait pas à la légère."

Le président de SOS Racisme reconnaît qu'il y a quand même une "hystérie raciste qui peut exister lorsque quelqu'un qui s'appelle Karim Benzema est pris dans une histoire telle que celle-là. Ceci étant, je trouve que au regard de ce qui lui est reproché, une certaine forme de discrétion aurait été de bon aloi", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/