1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Des sanctions requises contre Platini, son avocat dénonce le manque de "crédibilité" de la FIFA
2 min de lecture

Des sanctions requises contre Platini, son avocat dénonce le manque de "crédibilité" de la FIFA

Pour l'avocat, ces sanctions requises au lendemain de la saisine par Michel Platini du tribunal arbitral du sport sont "une troublante coïncidence".

Michel Platini le 28 mai 2015 à Zurich
Michel Platini le 28 mai 2015 à Zurich
Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
Marine Cluet & AFP

Déjà suspendu provisoirement de ses fonctions de président de l'UEFA, Michel Platini risque également des sanctions à cause d'un paiement de 1,8 million d'euros reçu en 2011 de la part de Sepp Blatter. Ce samedi 21 novembre, la chambre d'investigation de la commission d'éthique de la FIFA a annoncé avoir "requis des sanctions" contre les deux hommes. 

"La chambre d'investigation de la commission d'éthique a soumis ses rapports définitifs à la chambre de jugement présidée par Hans-Joachim Eckert, rapports contenant des réquisitions de sanctions contre Joseph Blatter et Michel Platini", précise le communiqué de cette chambre. "Pour des raisons de protection de la vie privée et en raison du principe de la présomption d'innocence, la chambre ne publiera pas les détails de ces rapports et les sanctions requises contre les deux dirigeants", poursuit le communiqué.

Plus aucune crédibilité à accorder à la FIFA

Me Thibaud d'Alès, avocat de Michel Platini

Une décision qui n'a pas manqué de faire réagir l'avocat de l'ancien champion de foot français, selon qui il n'y a plus "aucune crédibilité à accorder à la FIFA". "C'est une troublante coïncidence au lendemain de notre saisine du TAS sur la suspension provisoire de Michel Platini, a dénoncé Me Thibault d'Alès ce samedi matin. C'est burlesque, cela pourrait prêter à rire si on ne parlait pas de l'avenir de la plus grosse institution non gouvernementale du monde".

Vendredi 20 novembre, Michel Platini avait en effet déposé auprès du Tribunal arbitral du sport de Lausanne, plus haute juridiction sportive, son appel pour contester sa suspension. Le 10 octobre dernier, il avait déjà déposé un appel auprès de la commission des recours de la FIFA, qui a été rejeté le 18 novembre. Un délai d'un mois et huit jours bien trop long pour ses avocats.

À lire aussi

Le président de l'UEFA, âgé de 60 ans, est pour l'heure suspendu de sa fonction et de toute activité liée au football jusqu'au 5 janvier. Il ne peut donc mener campagne pour la présidence de la FIFA - sa candidature est actuellement gelée - alors que l'élection est toujours prévue le 26 février.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/