2 min de lecture David Ginola

David Ginola : "Sans les premiers secours, peut-être que je me serais réveillé comme un légume"

INVITÉ RTL - L'ancien joueur de l'équipe de France et du PSG se confie quelques semaines après son arrêt cardiaque.

fallait l'inviter- Fallait l'inviter Isabelle Choquet iTunes RSS
>
David Ginola : "Sans les premiers secours, peut-être que je me serais réveillé comme un légume" Crédit Image : AFP/K.Tribouillard | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et Julien Absalon

Le 19 mai dernier, David Ginola a failli perdre la vie, terrassé par un accident cardiaque lors d'un match de football amical à Mandelieu (Alpes-Maritimes). Trois semaines après son malaise et un quadruple pontage coronarien réalisé par les équipes du Professeur Gilles Dreyfus à Monaco, l'ancien footballeur va "beaucoup mieux", comme il l'a prouvé sur son compte Twitter et cette fois au micro de RTL.

Avec une voix pleine d'entrain, El Magnifico se décrit lui-même comme un "miraculé" qui doit sa vie à ceux qui lui ont prodigué les premiers secours, en le mettant en position latérale de sécurité et en faisant un massage cardiaque, au moment où il s'est effondré. "En discutant avec le Professeur Gilles Dreyfus, il m'a clairement expliqué que s'ils n'avaient pas fait ces gestes à ce moment-là, peut-être que je me serais réveillé comme un légume, avec le cerveau qui n'est plus irrigué", raconte-t-il en n'omettant pas d'adresser ses "remerciements" à ses sauveurs, notamment le chanteur Matt Pokora, le handballeur Olivier Girault et le footballeur Frédéric Mendy.

Deux précédentes alertes

S'il assure avoir été pleinement conscient de ce qui venait de se passer au moment de se réveiller sur la table d'opération, David Ginola n'a pas "ce souvenir" du moment où il s'est écroulé sur le terrain : "J'ai un trou noir qui dure peut-être cinquante minutes à une heure". En prenant part à ce match, savait-il qu'il courait un tel risque cardiaque ? "Il y avait déjà eu deux petits infarctus, que je n'avais pas repérés. Au ski, j'ai eu un coup de fatigue en faisant du hors-piste avec des copains et j'ai voulu faire le jeune. On a l'esprit de 20 ans et on oublie que l'on a un corps de pratiquement 50 ans", explique-t-il dans un premier temps avant de préciser que "des antécédents familiaux" et "plein de choses" ont fait qu'il était "prédisposé" à être victime d'un tel accident cardiaque.

S'il dit aller "très bien" aujourd'hui, l'ancien joueur du PSG n'a pas "tout à fait" repris une activité normale depuis cette intervention où on lui a arrêté le cœur une deuxième fois et qui lui a laissé "une belle cicatrice sur le torse". "Je suis en repos, en convalescence, avec ma famille qui s'occupe de moi. Je suis quelqu'un de très positif. Est-ce que la mort n'a pas voulu de moi ? C'est possible. Peut-être que ce n'était pas mon heure".

À lire aussi
David Ginola sur RTL, jeudi 29 août 2019 homophobie
Homophobie dans le football : "Il faut changer les mentalités", dit David Ginola sur RTL

Pour l'instant, l'heure est à l'Euro 2016. Reconverti animateur de télévision, David Ginola va officier pendant la compétition comme consultant pour M6. Un nouveau défi qu'il aborde avec sérénité. Il assure même avoir "besoin de cette adrénaline" qui lui procure les commentaires de football.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
David Ginola People
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants