3 min de lecture Coupe du Monde

Coupe du Monde 2018 : le sort d'un bébé en jeu pendant France-Belgique

Un couple franco-belge sera attentif au résultat de la demi-finale du Mondial ce mardi 10 juillet, car il conditionnera le prénom que portera son enfant.

Amandine Begot La Revue de Presse La rédaction de RTL
>
Coupe du Monde 2018 : le sort d'un bébé en jeu pendant France - Belgique Crédit Image : EMMANUEL DUNAND / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Amandine Begot
Amandine Begot et La rédaction de RTL

Exceptionnellement la revue de presse se fera sous le format d'un match France-Belgique ce mardi 10 juillet, au matin du choc en demi-finale de Coupe du Monde entre les deux pays. Bérénice Bourgueil, depuis Bel RTL à Bruxelles répond à Amandine Bégot de RTL France. "L'Avenir titre 'Les yeux dans les Bleus', avec des gros plans sur les yeux d'Eden Hazard et Romelu Lukaku. Vous allez beaucoup les voir ce soir", assure la journaliste belge aux supporters français. 

"Du côté de La dernière heure, le titre est magnifique : 'C'est notre jour de gloire'. La libre Belgique : 'Diables, le jour de gloire est arrivé'", énumère Bérénice Bourgeuil. Vient ensuite la Une du Soir, qui publie la caricature d'un coq aux attributs masculins bien visibles, attaqué par des Diables rouges accompagnés de leur roi

"J'ai La Gazette qui titre 'La Guerre des Gaules'. Parce que vous le savez, 'de tous les peuples de la Gaulle, ce sont les Belges les plus braves'", dit-elle en citant Jules César. Une petite dernière en flamand, qui se traduit par : "Rendez-nous fous". 

À lire aussi
Neymar, Cavani et Mbappé le 1er septembre 2018 à Nîmes sondage
Ligue des champions : le PSG favori n°1 à la victoire finale selon les Français

Toute la presse derrière les Bleus, sauf "Libération"

Côté français, "on est beaucoup plus courtois, figurez-vous", taquine Amandine Bégot de RTL France. ""La fête des voisins", rebaptise ce matin Le républicain lorrain. Elle est partout cette fête des voisins. 'C'est le grand soir', titre ainsi Ouest-France. 'La France rêve en bleu', ça c'est la une du Maine libre. 'Toujours plus haut' lance de son coté La dépêche du midi", relaie la journaliste.

"Le progrès, lui, réclame 'Du bleu plein les yeux'. 'Un même engouement et un même objectif, la finale'. C'est la une de Midi libre mais aussi de La voix du nord. Il n'y a finalement que Libération qui verrait la Belgique l'emporter. Pas pour l’histoire non, pour la poésie, écrit ce matin Laurent Joffrin. Ce ne serait explique-t-il que justice, au fond, pour une fois, je le cite, la francophilie belge si mal récompensée par un voisin qui échappe rarement à la condescendance, s'offrirait une revanche symbolique", explique Amandine Bégot.
 
"Pas vraiment l'avis du Courrier picard qui implore Dider Deschamps :  'Pas de blague', titre le quotidien. L'indépendant réclame 'Une place en finale, sans blague'". Parce que la Belgique c'est aussi des histoires, Bérénice Bourgueil en a deux à relayer. "Des vraies de vrai. Tout d'abord, une enseigne d'électroménager qui s'engage à rembourser tous les téléviseurs qui ont été achetés depuis le début, si la Belgique marque 15 buts. Nous en sommes à 14", rapporte-t-elle. 

Il s'appellera Antoine ou Eden

Et ce mardi, c'est aussi le sort d'un bébé qui se joue. "Ce bébé n'est pas encore né, ses parents attendent l'issue de ce match pour voir s'il le baptiseront Eden, comme Eden Hazard, ou Antoine, comme Antoine Griezmann", explique Amandine Bégot. "Camille la mère est belge, Gauthier lui est français. Tous deux se sont rencontrés en juin 2014, lors d'un mariage en pleine Coupe du Monde de foot. 'À l'époque, raconte la future maman, on avait parié que l'un ou l'autre passerait la frontière selon que son pays serait le premier éliminé'. La France et la Belgique ont finalement été sorties en même temps, en quarts de finale", rappelle-t-elle.

"Les deux tourtereaux se sont donc à l'époque retrouvés en terrain neutre, en Hollande, le 11 juillet pour le match de la troisième place. La passion du foot, écrit Le courrier picard qui raconte leur histoire, avaient alors scellé leur amour. Quatre ans plus tard et un bébé en route, chacun verra le match dans son pays. Elle en Belgique, lui en France.
En la matière il y a dejà 2 contre 1 puisque Camille, enceinte, ne sera pas vraiment seule". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Équipe de France de football Belgique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794056516
Coupe du Monde 2018 : le sort d'un bébé en jeu pendant France-Belgique
Coupe du Monde 2018 : le sort d'un bébé en jeu pendant France-Belgique
Un couple franco-belge sera attentif au résultat de la demi-finale du Mondial ce mardi 10 juillet, car il conditionnera le prénom que portera son enfant.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2018-le-sort-d-un-bebe-en-jeu-pendant-france-belgique-7794056516
2018-07-10 10:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QkYfMAKeeAZXVetko6D-rA/330v220-2/online/image/2018/0615/7793772602_romelu-lukaku-avec-la-belgique-le-6-juin-2018.jpg