2 min de lecture Coupe du Monde

Coupe du Monde 2018 : 3 infos à retenir sur l'équipe d'Islande

Un entraîneur dentiste de formation, des joueurs formés en Angleterre, des noms de familles presque identiques... Voici 3 infos à retenir sur la surprenante équipe islandaise, qui affrontera son premier match samedi 16 juin à 15h.

L'équipe d'Islande en plein entrainement à Moscou, la veille de leur premier match en Coupe du Monde contre l'Argentine, vendredi 15 juin
L'équipe d'Islande en plein entrainement à Moscou, la veille de leur premier match en Coupe du Monde contre l'Argentine, vendredi 15 juin Crédit : YURI CORTEZ / AFP
Kathleen Franck

L'Islande jouera son premier match pour la Coupe du Monde face à l'Argentine, samedi 16 juin à 15h. Cette équipe est à suivre attentivement puisque le pays participe pour la première fois à la Coupe du Monde.

En plus de faire ses preuves pour cette première mondiale, c'est aussi la plus petite nation à être représentée au Mondial, puisque l'Islande ne compte que 330.000 habitants. Pour rappel, lors de la Coupe d'Europe de 2016, l'engouement des Islandais pour leur équipe nationale était tel que près de 33.000 d'entre eux s'étaient déplacés en France pour les supporter. Soit 10% de la population globale. 

1. Des professionnels formés... en Angleterre

Gylfi Sigurdsson est le meneur et butteur de son équipe. Cela fait une dizaine d'années qu'il évolue dans le championnat anglais. Il a été transféré l'été dernier à Everton. Samuel Fridjonsson, le milieu de terrain défensif, est lui aussi passé par les clubs anglais et évolue à présent dans un club norvégien, Valerenga. Gundmundsson, centre-attaquant, est aussi engagé avec l'Angleterre, dans le club de Burnley. Aston Villa, Reading et Bristol City sont d'autres clubs anglais qui comptent les joueurs islandais dans leurs rangs.

Les licencié(e)s islandais(e)s en football comptent 20.000 membres auprès de la Fédération islandaise de football (en comparaison, la France compte plus de 2 millions de licenciés). Parmi eux, seuls 100 sont professionnels. Si le nombre peut paraître faible, il est toutefois proportionnel à la population. 

2. Leur entraîneur est dentiste

À lire aussi
Les États-Unis ont été battus par l'Australie (98-94) ce samedi 24 août Australie
Basket : les États-Unis perdent leur premier match depuis 2006

Heimir Hallgrimsson, qui a obtenu un diplôme de dentiste en 1994, est devenu le coach principal de l'équipe islandaise depuis l'Euro 2016. Pour la première fois dans l'histoire du pays, c'est en remportant ce match contre l'Angleterre, il y a deux ans, que l'équipe est parvenue à se qualifier pour la Coupe du Monde. Mais Hallgrimsson peut compter sur cette victoire grâce à l'héritage que lui a laissé son prédécesseur, le suédois Lars Lagerback, avec qui il a jusqu'alors travaillé en binôme.

À cette époque, chacun détenait son propre domaine de prédilection : Lagerback veillait à la tactique de jeu sur le terrain, tandis que Hallgrimsson, de 18 ans son cadet, s'occupait davantage des tâches managériales.

3. La fin de leur patronyme signifie "Fils de"

Sigurdsson, Arnason, Gunnarsson, Gudmundsson... Le point commun de tous les joueurs de l'équipe est la fin de leur patronyme (ou parfois matronyme) en "son", qui signifie tout simplement "fils de". Pour les femmes, "fille de" se traduira par "dottir". Sigurdsson est donc le "fils de Sigurd", etc. En Islande, les noms de familles ne se transmettent pas de génération en génération. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Islande Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants