2 min de lecture Mondial 2014 au Brésil

Coupe du monde 2014 : les militaires dispersent les manifestants à São Paulo

Ce lundi 9 juin, São Paulo vit un nouveau jour au rythme des mouvements sociaux. Parmi eux, les employés du métro qui se sont faits disperser par la police militaire.

Les portes du métro fermée, ce lundi 9 juin
Les portes du métro fermée, ce lundi 9 juin Crédit : AFP/N.ZAlmeida
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Alors que le tribunal régional du travail a jugé illégale la grève des employés du métro de São Paulo, ces derniers ont décidé de continuer leur mouvement à l'issue d'une assemblée générale. 

La grève affecte partiellement trois lignes de métro sur les cinq du réseau. Cela avait suffi, jeudi dernier, à créer le chaos dans la mégalopole de 20 millions d'habitants. Une grève qui risque de provoquer d'énormes embouteillages et menace de perturber la cérémonie du Mondial et le match d'ouverture Brésil-Croatie, jeudi prochain.

"La grève va continuer, jusqu'à la victoire"

Par ailleurs, une manifestation s'est tenue à 7 heures (midi heure française) avec le soutien de plusieurs organisations sociales de gauche dont le Mouvement des sans Logis (MTST), qui a récemment mobilisé 4.000 manifestants aux abords de l'Arena Corinthians. "La grève va continuer, jusqu'à la victoire", a affirmé un porte-parole du syndicat du métro. À noter que la police militaire est intervenue pour disperser les manifestants avec des gaz lacrymogènes.

Cependant, les grévistes ont revu peu à peu leurs exigences à la baisse. Ils réclament désormais une augmentation d'au moins 12,2%, tandis que le gouvernement de l'État de São Paulo ne veut pas aller au-delà de 9,5%.

65% des Brésiliens sondés auraient "honte" d'un mondial perturbé

Les manifestations ont perdu de leur intensité à cause des affrontements violents entre la police et des activistes anarchistes des Black Bloc. Mais la grogne persiste : 54% des Brésiliens pensent que le Mondial leur apportera plus de préjudices que d'avantages, selon un sondage de l'institut Datafolha publié dimanche.

À lire aussi
L'Arena Pantanal de Cuiaba, le 13 juin 2014 (archives). Mondial 2014 au Brésil
Brésil : "interventions d'urgence" sur l'un des stades du Mondial

Et 65% auraient "honte" si le Mondial était perturbé par des manifestations. En attendant, la ville s'orne de plus en plus aux couleurs de la Seleção, à trois jours du début du mondial.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mondial 2014 au Brésil Brésil Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants