1. Accueil
  2. Sport
  3. Bernard Laporte fixé sur son sort la semaine prochaine
1 min de lecture

Bernard Laporte fixé sur son sort la semaine prochaine

L'entraîneur du RC Toulon était auditionné mercredi matin par la Commission de discipline de la Ligue nationale de rugby, à Paris, pour des propos très virulents envers un arbitre du Top 14.

Bernard Laporte en décembre 2011 (archives).
Bernard Laporte en décembre 2011 (archives).
Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Julien Absalon & AFP

Bernard Laporte a été entendu mercredi 5 février par la Commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR). L'entraîneur du RC Toulon avait tenu des propos virulents à l'encontre de Laurent Cardona, arbitre d'un match de Top 14 perdu par les Toulonnais contre Grenoble (21-22), le 4 janvier. Il l'avait en effet plusieurs fois qualifié d'"incompétent" et de "pipe".

À l'issue de la réunion qui a duré près de deux heures à Paris, la LNR et les avocats de l'ancien sélectionneur du XV de France ont fait savoir que la Commission rendra sa décision la semaine prochaine, lundi 10 ou mardi 11 février.

La Commission nous a parfois surpris à adopter des décisions qui ont, comme les ballons de rugby, des rebonds étranges

Me Chevalier, avocat du RC Toulon

"On a énoncé des propos clairs, pourquoi je les avais tenus et quelle était ma motivation... Ma motivation, elle est simple. Je veux que le rugby soit de plus en plus professionnel", a déclaré après son audition Bernard Laporte.

"On attend sereinement la décision. Nous sommes malgré tout perplexes car la Commission nous a parfois surpris à adopter des décisions qui ont, comme les ballons de rugby, des rebonds étranges", a ironisé Me Chevalier, l'avocat du club, "solidaire de son manager".

À lire aussi

Quant à Me Mauriac, défenseur de Bernard Laporte, il pense pouvoir faire échapper à son client une suspension. "Les moyens juridiques que nous avons soulevés peuvent peut-être les inciter à ne pas condamner" car les propos tenus étaient "peut-être outranciers mais en rien constitutifs d'injures ou d'insultes. Il ne visait pas l'arbitre, il exprimait son ras le bol, son émoi face à l'arbitrage".

Bernard Laporte risque tout de même d'être sévèrement sanctionné car il avait déjà été interdit de banc de touche et de vestiaire pendant 60 jours en 2012 pour des propos injurieux contre Romain Poite, lui aussi arbitre.

À écouter

Ecoutez les propos incriminés de Bernard Laporte
01:01
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/