1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France 2017 : Lilian Calmejane s'impose avec panache, Froome reste en jaune
2 min de lecture

Tour de France 2017 : Lilian Calmejane s'impose avec panache, Froome reste en jaune

COMPTE RENDU - Pour son premier Tour de France, il s'est imposé samedi 8 juillet lors de la 8ème étape entre Dole et Station des Rousses.

Les attaquants lors de l'étape Dole-Station des Rousses le 8 juillet 2017
Les attaquants lors de l'étape Dole-Station des Rousses le 8 juillet 2017
Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Le Club Jalabert du samedi 8 juillet 2017
26:12
Gregory Fortune
Gregory Fortune

C'était sans doute la première étape difficile sur un Tour de France 2017 qui cache encore ses défis les plus ardus, lancés à des forçats de la route exposés à la canicule et à une étape "casse-pattes" entre Dole et Station des Rousse dans les Vosges. Le genre de profil d'étape que les sprinteurs redoutent mais les favoris aussi car il n'offre aucun temps-mort tant les valons s'enchaînent, avec un risque de perdre des minutes. Dès le début, les profils des attaquants dessinaient la courses à attendre. Barguil, Calmejane, Pauwels, Bakelants ou encore Trentin. 

Dès le kilomètre zéro, les attaques ont fusé et on allait souvent voir Warren Barguil tenter de sortir et dynamiser les groupes de tête. Derrière, Arnaud Démare allait vivre un calvaire en lâchant dès les premiers mètres escarpés de la journée. 

Barguil a trop donné, Calmejane intelligent

Le peloton, désireux de corser la course, imprimait un rythme qui empêchait les échappées au long cours, jusqu'à la prise en main par les Sky, qui calmaient les ardeurs et laissaient une trentaine de coureurs partir en tête. Un gros groupe dont sortiront 13 échappés : Bakelants, Frank, De  Kort, Schär, Van Avermaet, Valgren, Pauwels, Buchmann, De Gendt, Ten Dam, Calmejane et Bettiol. 

C'est de ce groupe qu'allait émerger le vainqueur du jour. On a cru en Warren Barguil, inlassable attaquant et toujours redoutable sur ce genre de parcours. Mais ce sera un autre français. Dans la Côte de la Combe de Laisia-Les Molunes, alors que la route devenait terriblement cassante, Lilian Calmejane plaçait une attaque alors que le groupe de tête explosait. Le Tarnais mettait tout le monde à distance, y compris Gesink qui a tenté de revenir. 

À lire aussi

En tête lors de la dernière montée, le coureur Direct Energie n'avait plus que 12 km à souffrir, au sens propre. À 5 km de la ligne, le Français a eu une petite alerte musculaire, mais il a serré les dents pour aller chercher ce qui constitue sans doute le plus beau moment de sa carrière. Une première victoire sur Tour, dans une étape qui en aura cassé d'autre. Un bel exploit et une deuxième victoire d'étape tricolore après celle d'Arnaud Démare à Vittel.. 

Tour de France 2017 : le profil de la 8e étape
Tour de France 2017 : le profil de la 8e étape
Crédit : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/