1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tennis : l'IPTL, l'énorme projet de la Ligue asiatique
1 min de lecture

Tennis : l'IPTL, l'énorme projet de la Ligue asiatique

L'Asie devrait accueillir en fin d'année un tournoi all-star de tennis réunissant les meilleurs joueurs et joueuses d'aujourd'hui et des anciennes gloires.

Stanislas Wawrinka, Pete Sampras et Rafael Nadal pourraient participer à l'IPTL
Stanislas Wawrinka, Pete Sampras et Rafael Nadal pourraient participer à l'IPTL
Crédit : PAUL CROCK / AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

L'IPTL est peut-être un sigle à retenir. L'International Premier Tennis League est le nom du projet fou de la Ligue asiatique. Il devrait voir le jour en novembre et décembre prochain. Dans son édition du jeudi 27 février, le journal L'Équipe en détaille les contours.

Le principe ? Une compétition-exhibition géante par équipe lors de l'intersaison des circuits ATP et WTA, donc en fin d'année civile. Ce tournoi réunirait des stars d'aujourd'hui comme Rafael Nadal, Novak Djokovic, Stanislas Wawrinka, Jo-Wilfried Tsonga et aussi Serena Williams ou Victoria Azarenka mais également des légendes d'autrefois comme Pete Sampras, Carlos Moya ou Fabrice Santoro.

Selon L'Équipe, une annonce sera faite vendredi 28 février pour communiquer le nom des joueurs et joueuses ayant déjà donné leur accord pour participer au gala.

Ce projet est affligeant et déplacé

Patrice Dominguez, patron du tournoi Open Sud de France

Tous ces spécialistes de la petite balle jaune s'affronteraient dans des équipes qui s'offriraient les services des joueurs par le biais d'une draft. Chaque "club" serait rattaché à une ville asiatique : Bangkok (Thaïlande), Bombay (Inde), Singapour, Dubaï (Émirats Arabes Unis) et une autre encore inconnue. Les matches se disputeraient dans un format court, alléchant pour les télévisions, d'une durée d'un set avec tie-break en cas d'égalite à 5 partout.

À lire aussi

Si les organisations du tennis professionnel, l'ATP pour le circuit masculin, la WTA pour le circuit féminin et l'ITF, la Fédération internationale, n'ont apparemment aucun grief contre cette idée, certaines voix ont d'ores et déjà haussé le ton.

"C'est inouï ! Ce projet est affligeant et déplacé. Il n'a ni queue ni tête, a déclaré au quotidien sportif Patrice Dominguez, le patron de l'Open Sud de France. L'ATP devrait se montrer clairement contre ce genre de chose car ça montre qu'en tennis, on peut vraiment inventer n'importe quoi. Un concept qui n'est basé que sur l'argent ne tient jamais vraiment longtemps".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/