1 min de lecture États-Unis

Super Bowl 2019 : pour la première fois, des "pom pom boys" ont dansé sur le terrain

Les 2 danseurs étaient habillés d'un pantalon blanc et d'un maillot bleu et jaune aux couleurs des Rams, mais sans les fameux "pom-pom" que portent leurs collègues féminines.

>
Fooball américain: New England remporte le Super Bowl Crédit Image : TIMOTHY A. CLARY / AFP | Crédit Média : Corinne Taeger, Deborah Bloom / AFPTV / AFP | Date :
Camille Schmitt
Camille Schmitt
et AFP

Si les Los Angeles Rams n'ont pas brillé sur le terrain face aux New England Patriots, deux d'entre eux se sont tout de même fait remarquer. Il s'agit de deux danseurs faisant partie des "cheerleaders" de l'équipe des Rams, une première dans l'histoire du sport-roi aux États-Unis. 

Napoleon Jinnies et Quinton Peron étaient habillés d'un pantalon blanc et d'un maillot bleu et jaune aux couleurs des Rams, mais sans les fameux "pom-pom" que portent leurs collègues féminines, vêtues d'un tee-shirt échancré et d'un mini-short. Ils ont suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, la plupart pour les féliciter. 

Des hommes avaient déjà été intégrés dans des équipes de cheerleaders de football américain, mais en tant que gymnastes ou cascadeurs, jamais en tant que danseurs. C'est ainsi la première fois que des "pom pom boys" participent à l'animation du Super Bowl. 

Des "danseurs exceptionnels et talentueux"

Napoleon Jinnies, 28 ans, et Quinton Peron, 26 ans, ont intégré la troupe de 40 membres en mars 2018 après avoir passé des auditions, comme 300 candidates. Ils ont été sélectionnés parce qu'ils avaient tout de "danseurs exceptionnels et talentueux", selon le club. 

À lire aussi
Ryan Newman victime d'un accident de Nascar à Daytona, le 17 février 2020 sports mécaniques
VIDÉO - États-Unis : un pilote de Nascar victime d'un terrible accident aux Daytona 500

Lors de leur première apparition pendant un match des Rams en août dernier, les danseurs avaient été subi des insultes de spectateurs. "Tout ce qui s'est passé on a su l'encaisser, parce qu'on savait qui nous soutenait. Nos familles le faisaient, nos amies de la troupe aussi, et toute la ville de Los Angeles, c'est pareil", expliqué au Los Angeles Times avant le Super Bowl.

L'exemple des Rams est en train de faire école. L'équipe de football américain de La Nouvelle-Orléans a intégré à son tour un danseur dans sa troupe, chargé de l'animation des matches. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Super Bowl
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants