2 min de lecture Tennis

Stéphane Houdet révolutionne le tennis handisport avec un fauteuil novateur

INVITÉ RTL - Le joueur de tennis handisport va désormais jouer à genoux grâce à un prototype qui pourrait être utilisé, à terme, dans la vie quotidienne.

Stéphane Houdet à Roland-Garros, le 6 juin 2014
Stéphane Houdet à Roland-Garros, le 6 juin 2014
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

Stéphane Houdet est champion de France de tennis handisport et numéro 2 mondial. Amputé d'une jambe après un accident de moto, il a gravi les échelons du tennis. Et pour être plus performant, il a imaginé un fauteuil novateur adapté à son handicap. Au lieu de jouer assis, comme la majorité de ses adversaires, l'homme de 44 ans va désormais jouer à genou.

Au micro de RTL, jeudi 2 avril, Stéphane Houdet a expliqué pourquoi il a cherché à développer une nouvelle manière de faire du tennis : "Le principe c'est d'essayer de jouer avec tout ce qui me reste, donc en l'occurrence moi je suis amputé au-dessus du genou, donc je n'ai plus de genou gauche". Avec son fauteuil, le natif de Saint-Nazaire a voulu "se rapprocher du mouvement" qu'il avait dans son enfance lorsqu'il était encore valide. "Je vais pouvoir mieux me déplacer et je vais être plus puissant dans tous les coups du tennis. Il y a un temps d'adaptation, je dois m'y habituer. Mais a priori, je serai plus fort", a-t-il ajouté.

Un prototype qu'on pourra peut-être décliner dans le quotidien de monsieur Tout-le-monde

Stéphane Houdet
Partager la citation

Double vainqueur en simple du tournoi de Roland-Garros, Stéphane Houdet raconte également comment a été conçu son fauteuil nouvelle génération : "De fil en aiguille, on a réussi à fabriquer un fauteuil 100% made in France. C'est un prototype unique basé sur le moulage et le scan en 3D de mon corps. Toute la partie amputée rentre dans une emboîture sur laquelle je viens légèrement m'asseoir comme lorsque je marche".

Avec cette innovation, d'ores et déjà homologuée en compétition, Stéphane Houdet n'y voit pas seulement un intérêt sportif. "Le principe général de ces études et de cette conception, c'est comme une Formule 1. On a un prototype qu'on utilise pour aller chercher une performance sportive et qu'on pourra peut-être décliner dans le quotidien de monsieur Tout-le-monde". À terme, les fauteuils roulants de ville pourraient donc ressembler à celui du médaillé d'or paralympique aux JO de 2008. Ce serait alors une grande avancée pour les handicapés concernés car dans cette position où la personne est redressée, "on respire mieux, on digère mieux, on s'oxygène mieux et, globalement, on vit mieux".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tennis Handicap Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants