1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Patrice Dominguez : l'hommage de Fabrice Santoro, Jo-Wilfried Tsonga et Henri Leconte
1 min de lecture

Patrice Dominguez : l'hommage de Fabrice Santoro, Jo-Wilfried Tsonga et Henri Leconte

RÉACTIONS - L'ancien joueur et entraîneur de tennis, devenu ensuite un consultant hors pair, est décédé dimanche 12 avril à l'âge de 65 ans, des suites d'une longue maladie.

Patrice Dominguez le 7 juillet 2009
Patrice Dominguez le 7 juillet 2009
Crédit : AFP/L.Venance
Fabrice Santoro : "C'était un homme brillant, extrêmement intelligent, malin"
00:48
Jo-Wilfried Tsonga : "C'était quelqu'un qui partageait beaucoup"
00:34
Henri Leconte raconte une anecdote à Roland-Garros en 1986
00:37
Portrait de la "Rolls des consultants, du meilleur pour décortiquer un geste, illustrer une frappe, mettre des mots sur des points"
00:53
Gregory Fortune
Journaliste

Patrice Dominguez s'est éteint dimanche 12 avril "entouré de sa famille et de tous ses amis (...) à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière après un combat qu'il a mené avec courage et dignité", a annoncé son épouse Cendrine Dominguez, via un communiqué pendant que débutait dimanche le Masters 1.000 de Monte-Carlo. 

Pour tous les amateurs de tennis, il était une voix familière depuis la fin des années 1970, après avoir été numéro 1 français. Parallèlement à ses activités d'éditorialiste et de consultant pour la radio et la télévision, Patrice Dominguez continuera à épauler de nombreux joueurs français, comme Henri Leconte ou Fabrice Santoro.

C'était un homme brillant, extrêmement intelligent, malin

Fabrice Santoro

"Ça dépassait largement le cadre professionnel, détaille ce dernier. Pour moi Patrice c'est un ami de près de 30 ans. Je l'ai rencontré lorsque j'étais gamin, c'est quelqu'un qui m'a toujours conseillé, accompagné dans ma carrière. C'était un homme brillant, extrêmement intelligent, malin (...) Il a réussi tout ce qu'il a entrepris, que ce soit en tant que sportif de haut niveau, puis après avec une reconversion fantastique dans les médias".

Jo-Wilfried Tsonga, actuel 14e joueur mondial, se souvient pour sa part de "tous ces moments où ça a été dur, en début de carrière. Lui était toujours positif (...) Il m'a invité chez lui personnellement. C'était quelqu'un qui partageait beaucoup, qui était incollable sur le tennis, mais pas seulement : c'était quelqu'un de très cultivé. J'avais beaucoup à apprendre de lui".

Patrice Dominguez, ici en mai 1973 à Roland-Garros
Patrice Dominguez, ici en mai 1973 à Roland-Garros
Crédit : AFP
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/