1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Patinage : "Il n'y avait aucune chance que la robe lâche", sourit Papadakis
1 min de lecture

Patinage : "Il n'y avait aucune chance que la robe lâche", sourit Papadakis

INVITÉS RTL - Un mois après leur 2e place aux JO en raison d'un soucis vestimentaire, les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont décroché un 3e titre mondial, dimanche 25 mars à Milan.

Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis à Milan le 24 mars 2018
Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis à Milan le 24 mars 2018
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Patinage : "Il n'y avait aucune chance que la robe lâche", sourit Papadakis
07:33
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Mais où s'arrêteront Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ? Il y a un peu plus d'un mois, le 20 février à Pyeongchang, un point de couture les avait privé de l'or olympique. Dimanche 25 mars à Milan, le couple de danse sur glace français Gabrielle Papadakis-Guillaume Cizeron a pris sa revanche en décrochant à Milan une 3e couronne mondiale, à 22 et 23 ans.

Au lendemain de ce nouveau sacre les deux patineurs qui font souffler un vent de renouveau et de modernité sur leur discipline depuis leur ascension éclair étaient les invités de RTL. Comment ont-ils trouvé les ressources pour rebondir si vite après la désillusion des JO ? Ce titre efface-t-il le douloureux souvenir de Corée du Sud ? Quel est le secret de leur réussite ? Ils n'ont éludé aucune question au micro de Marc-Olivier Fogiel.

"On est très très heureux", confie d'abord la Clermontoise, estimant avoir patiné "mieux" que tout le reste de la saison sur la glace italienne. A-t-elle eu peur que le haut de sa robe ne se décroche à nouveau dans son cou, comme aux JO ? Pas un seul instant, répond-elle dans un sourire. "C'était assez improbable que ça lâche aux Jeux. En rentrant à Montréal 'leur lieu d’entraînement, ndlr), j'ai rajouté des sécurités. Il n'y avait aucune chance que ça lâche".

Cizeron, lui, se réjouit d'avoir atteint "à ce point de la saison, une telle maîtrise de ce qu'on fait", maîtrise qui leur a permis de gommer le manque d'énergie. En l'absence des Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, médaillés d'or aux JO, le couple français est même arrivé "relax" à Milan, "un petit peu les mains dans les poches". De la suffisance ? Non, du talent et beaucoup de travail.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/