1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Open d'Australie : Adrian Mannarino finit aux urgences
2 min de lecture

Open d'Australie : Adrian Mannarino finit aux urgences

Le tennisman français a subi une terrible défaillance lors de son match de deuxième tour face à Feliciano Lopez. Alors qu'il menait deux sets à zéro, il s'est incliné dans la 3e manche, avant d'abandonner à cause de douleurs abdominales, jeudi 22 janvier.

Adrian Mannarino, en janvier 2014
Adrian Mannarino, en janvier 2014
Crédit : AFP / WILLIAM WEST
Christophe Chafcouloff
Christophe Chafcouloff

"Je suis allé directement aux urgences. Le médecin trouvait qu'il y avait de gros problèmes sur mon estomac." La fin de match d'Adrien Mannarino ne fut pas vraiment celle qu'il espérait.

À un point du match, puis à l'hôpital

Le tennisman français affrontait l'Espagnol Feliciano Lopez au deuxième du premier tournoi du Grand Chelem de la saison. Après avoir remporté les deux premiers sets (6-4, 6-4), il est passé à un point de la victoire dans le jeu décisif de la 3e manche avant de s'effondrer, miné par des douleurs abdominales : "J'ai senti que tout mon ventre était raide. Je ne pouvais pratiquement plus servir. Le médecin est venu me donner des cachets mais ça n'a pas agi voire ça a eu l'effet inverse" a t-il raconté quelques heures après la rencontre.

Le numéro 36 mondial explique n'avoir même plus été capable de s'asseoir, ni de lever les bras : "C’était un gros calvaire sur le court. Malheureusement c'est passé à un point de quand même marcher pour moi. Il y a plus que les yeux pour pleurer dans ces moments là" a t-il constaté, la voix encore affaiblie par les effets de la morphine reçue à l'hôpital.

Melbourne met les organismes à rude épreuve

Disputé sur une chaleur écrasante en plein hiver européen, l'Open d'Australie est réputé comme l'un des tournois les plus exigeants du circuit. Mannarino ne savait pas si sa défaillance était due à une insolation. Le joueur disputait ses matchs sous anti-inflammatoires en raison d'une douleur au genou : "Il y a du stress, de la chaleur.. Pas besoin d'être un génie pour savoir que c'est un mauvais mélange. Moi je ne peux pas vraiment dire si c'est lié à ça. J'ai déjà eu des insolations mais là c'était pas les mêmes symptômes ni le même ressenti sur le court" explique t-il.

J'essaye de même pas penser au match sinon ça va être la dépression

Adrian Mannarino
À lire aussi

Contraint à l'abandon au bout de quatre jeux perdus dans la 4e manche, Mannarino avoue avoir été assez "anxieux" sur le court, face à une situation qu'il n'avait jamais connue. Le joueur de 26 ans explique ne pas "encore" être triste de cette victoire manquée d'un point, qui aurait constitué son meilleur résultat à l'Open d'Australie. "Là, j'essaye de même pas penser au match sinon ça va être la dépression" a t-il ironisé.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/