2 min de lecture Handball

Mondial 2015 de handball - France-Espagne : les Bleus se dressent face aux tenants du titre

PRÉSENTATION - En quête d'un cinquième titre mondial en 20 ans, l'équipe de France de handball doit d'abord se débarrasser de l'Espagne vendredi 30 janvier (19h) en demi-finale au Qatar.

Nikola Karabatic face à l'Espagne en janvier 2014
Nikola Karabatic face à l'Espagne en janvier 2014 Crédit : AFP/J.Nackstrand
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

C'est un peu la finale avant l'heure, n'en déplaise au Qatar et à la Pologne, les deux autres demi-finalistes, qui s'affrontaient à 16h30 (31-29). La France est la meilleure équipe de la décennie écoulée, sans contestation aucune. Et l'Espagne est la tenante du titre, deux ans après un Mondial 2013 remporté à domicile. 
   
Côté Français, les chiffres sont vertigineux. Ce sera la 11e demi-finale pour eux sur les 13 dernières compétitions majeures, depuis le Mondial 2005 (3e), mais aussi la 19e sur les 29 dernières, depuis les JO 1992 (3e). Plus concrètement, sur les 23 dernières années, la France a conquis deux titres olympiques (2008, 2012), quatre titres mondiaux (1995, 2001, 2009, 2011) et trois titres européens (2006, 2010, 2014). 

Impressionnante montée en régime

Au Qatar, après un premier tour quasi-parfait sur le plan comptable (quatre succès, un nul) mais pas toujours excellent dans le jeu, les Bleus ont plané sur leur 8e de finale contre l'Argentine (33-20), puis sur le quart face à la Slovénie (32-23). Ils abordent donc en pleine confiance ce rendez-vous face aux Espagnols, sans pour autant verser dans l'arrogance ou la provocation.
   
D'une part, contrairement au basket par exemple, où les relations sont assez houleuses, les rapports entre handballeurs français et ibériques sont confraternels. D'autre part, les hommes de Claude Onesta sont conscients de la qualité de leurs adversaires qu'ils côtoient pour certains en club et qui ont remporté leurs sept premiers matches, dont le quart de finale contre le Danemark (25-24), finaliste il y a deux ans.  

Ça va être un rendez-vous d'hommes forts

Claude Onesta
Partager la citation

"Cette équipe d'Espagne a des arguments que d'autres n'ont pas", constate le sélectionneur. "Dans sa profondeur de banc, elle se rapproche de nous. Elle a des joueurs confirmés, en nombre, très expérimentés, qui ont déjà gagné de grandes compétitions (...) Ça va être un rendez-vous d'hommes forts. Il y aura un long bras de fer et il faudra la valeur de l'un ou l'autre joueur pour faire basculer le match", estime le sélectionneur français. Ce pourrait être Nikola Karabatic, qui devrait franchir la barre symbolique des 1000 buts en sélection (998). 

Deux victoires sur l'Espagne ces dernières années

Enfin, la France a un ascendant psychologique sur l'Espagne dans les confrontations directes. Elle l'a battu deux fois ces dernières années, avant d'aller décrocher un titre : en quart de finale des JO 2012 à Londres (23-22), et en demi-finale de l'Euro 2014 (30-27). "On remet tout à zéro à chaque fois", tempère cependant Onesta. "On peut dire qu'ils ne nous ont jamais battus, mais il y a toujours une première fois".

Mondial 2015 : programme des dem-finales

À lire aussi
L'équipe de France de handball handball
Nantes : des tests de grossesses réalisés à l’insu de six joueuses de handball

Qatar-Pologne : 31-29
France-Espagne à 19h

Mondial 2015 : résultat des quarts de finale

Mercredi 28 janvier :
Qatar - Allemagne : 26-24
Croatie - Pologne : 24-22
Slovénie - France : 23-32
Danemark - Espagne : 24-25

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Handball Équipe de France de handball Nikola Karabatic
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants