1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Mathieu Crepel : le snowboard comme anti-routine
3 min de lecture

Mathieu Crepel : le snowboard comme anti-routine

PORTRAIT - Le snowboardeur était le parrain de la Poney Session 2015, qui a eu lieu du 5 au 8 mars à Saint-Lary dans les Pyrénées.

Mathieu Crepel, le parrain de la Poney Session 2015
Mathieu Crepel, le parrain de la Poney Session 2015
Crédit : Didier Sastourne

Honoré de représenter cette 13e édition de l'événement pyrénéen qu'il qualifie "d'incontournable", Mathieu Crepel admire l'évolution de la Poney Session. Cette étape de la Coupe du monde de snowboard accueille les plus grands, mais "n'a pas oublié d'être conviviale", explique-t-il. Si au départ c'était un rassemblement amical, les organisateurs ont su conserver un état d'esprit sudiste et bon vivant, tout en proposant des contests (concours) de skateboard, des soirées et des animations pour les enfants."J'ai commencé le snowboard avec les membres de la Poney à un moment où il n'y avait pas de snowpark. On s'occupait sur les bords de pistes du matin jusqu'au soir", raconte Mathieu Crepel.  

Le snowboardeur Enzo Nilo arrive 6ème avec 76,38 points lors de la Poney Session 2015
Le snowboardeur Enzo Nilo arrive 6ème avec 76,38 points lors de la Poney Session 2015
Crédit : Didier Sastourne

Fort de son appartenance à la région, Mathieu Crepel a commencé le snowboard à 7 ans, à une époque où le matériel pour les enfants n'était pas de qualité : "Un ami de mon père, avait découpé une planche de snowboard à ma taille avec des fixations de ski ! Au départ, je faisais du snowboard entre les entraînements et j'en ai eu marre de descendre en ski en slalom quand il y avait de la poudreuse". Depuis ce temps-là, sa planche lui apporte la liberté dont il a besoin. Snowpark, poudreuse, cet ancien champion du monde en halfpipe et en big air, maîtrise l'ensemble des possibilités de sa discipline. "Dans le snowboard ce qui est beau c'est que l'on peut profiter de la montagne dans son ensemble, sans s'enfermer dans une routine pénible".

Le surf était vraiment un échappatoire lors des compétitions. J'essaie d'aller surfer dès que je peux, même si les vagues sont nulles

Mathieu Crepel

Skate, surf, snow, Mathieu a grandi dans le pays Basque au sein d'une famille très proche des sports de glisse. Son père l'a initié très tôt et il a tout de suite accroché avec des activités qui lui permettent de s'occuper été comme hiver. "À la base, le surf était vraiment une échappatoire lors des compétitions. J'essaie d'aller surfer dès que je peux, même si les vagues sont nulles, cela me vide la tête de me faire brasser. C'est très motivant d'être à l'eau avec mes amis qui sont de très bons surfeurs". 

On aimerait mettre en avant des personnes qui vont nous parler de leur rapport à l'eau, que ce soit des pêcheurs ou des chercheurs d'or

Mathieu Crepel

Aujourd'hui Mathieu avoue prendre un "tournant" dans sa carrière : "J'en suis plus à me dire que je dois faire le meilleur film de snow ou d'augmenter mon niveau. J'ai envie de faire des voyages qui racontent une histoire et de mettre du surf dans mes trip de snow". Cette année il prépare une expédition, Odisea, avec le surfer professionnel et champion d'Europe de longboard, Damien Castera. Le but sera de partir en Alaska pour relier les sommets enneigés aux vagues du golfe en faisant aussi du snow, du surf mais même du rafting et du kayak. L'objectif est d'avoir un impact faible sur l'environnement. "On aimerait mettre en avant des personnes qui vont nous parler de leur rapport à l'eau, que ce soit des pêcheurs ou des chercheurs d'or". S'il ne s'inquiète pas pour les vagues lors de l'expédition, il s'amuse de la pression que Damien aura en haut des pentes en Alaska, véritable "Mecque" des freeriders.  

La rédaction vous recommande
À lire aussi

                                                                                                                                                                                 

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/