3 min de lecture Natation

Manaudou, Lacourt, Ledecky... Ce qu'il faut retenir des Mondiaux de natation à Kazan

Grâce à Florent Manaudou et Camille Lacourt, la France repart avec six médailles, dont quatre en or, mais cède sa place de première nation européenne à la Grande-Bretagne.

Florent Manaudou après sa victoire sur 50m nage libre aux Mondiaux de natation, le 8 août 2015
Florent Manaudou après sa victoire sur 50m nage libre aux Mondiaux de natation, le 8 août 2015 Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et AFP

À un an des Jeux Olympiques de Rio, les nageurs ont participé à l'ultime répétition générale à Kazan. Du 2 au 9 août, les stars de la natation mondiale se sont donné rendez-vous pour les championnats du monde. Au tableau des médailles, les États-Unis ont une nouvelle fois écrasé la concurrence avec 23 médailles remportées, dont 8 en or. Derrière ? L'Australie, 16 médailles dont 7 titres, et la Chine, 13 médailles dont 5 titres, complètent le podium.

Côté tricolore, le bilan reste mitigé à la fin de ces championnats du monde malgré une cinquième place au classement des médailles. Avec six médailles, dont quatre en or, une en argent et une en bronze, les Français n'ont pu égaler leur performance de Barcelone en 2013 où ils avait remporté neuf médailles au total. Une performance en demi-teinte qui lui fait perdre sa place de première nation européenne au profit de la Grande-Bretagne, emmenée par un grand Adam Peaty. 

Florent Manaudou, la superstar française

Seul Français à réussir un triplé en or sur un même Championnat du monde, Florent Manaudou a éclaboussé de son talent et de sa puissance la concurrence, en enlevant le 50 m libre, le 50 m papillon, en plus du relais 4x100 m libre. "Il a un niveau de talent, un niveau de maîtrise et une envie particulière. S'il continue à améliorer les compétences et s'il a autant d'envie que cette année, il sera dur à battre au JO 2016, mais il a la planète aux fesses", a lancé son entraîneur Romain Barnier. 

À lire aussi
La natation synchronisée boostée par "Le Grand Bain" sports aquatiques
VIDÉO - Natation synchronisée : les hommes aussi se jettent à l’eau

Camille Lacourt, la renaissance

À 30 ans, Camille Lacourt a prouvé qu'on devait encore compter sur lui alors que le nageur de Marseille reste une garantie en or. Sur les trois derniers Championnats du monde, il a remporté à chaque fois un titre mondial : sur 100 m dos en 2011, sur 50 m dos en 2013 et 2015.

Ces Mondiaux à Kazan à Kazan ont surtout permis à Camille Lacourt de tourner la page d'une année 2014 difficile. Privé de bassin pendant six mois en raison d'une tumeur bénigne à la hanche gauche, il a fait un retour flamboyant avec de l'or sur 50 m dos, de l'argent sur 100 m dos et du bronze en relais masculin 4x100 4 nages

Les Françaises en pleine faillite

Et si la France a sauvé l'honneur avec ces six médailles, dont deux médailles collectives en relais, les Bleues sont en manque de repères et n'ont pu grimper sur un podium mondial alors qu'elles n'ont été représentées qu'à deux reprises en finale : Lara Grangeon sur 400 m 4 nages et le relais féminin en 4x200 m. 

Symbole de cette désillusion ? Coralie Balmy, la nageuse tricolore la plus expérimentée, et Charlotte Bonnet, la Niçoise de 20 ans qui a échoué à endosser le rôle de leader de l'équipe de France féminine. "Charlotte n’a pas encore le niveau et les épaules pour endosser ce rôle de leader qu’ont eu par le passé une Laure Manaudou ou une Camille Muffat. Malheureusement, sans une leader qui tire l’ensemble vers le haut, c’est difficile d’espérer briller au niveau international", a déclaré Fabrice Pellerin à Sport 24

Katie Ledecky marque l'histoire

Côté féminin, la grande star de ces Mondiaux est américaine. À 18 ans, Katie Ledecky a confirmé sa domination et réalisé un grand écart historique en remportant les 200 m, 400 m, 800 m et 1500 m nage libre. Quatre titres en individuel auxquels il faut ajouter une médaille d'or sur le relais 4x200 m féminin, et trois records du monde battus à Kazan. Un véritable phénomène.

Il faut dire que les États-Unis tiennent certains prodiges dans leurs rangs. Ryan Lochte, qui a décroché son premier titre mondial en grand bassin en 2005, a décroché deux nouvelles médailles lors de ces Mondiaux et marqué lui aussi l'histoire de la natation. Le nageur de 31 ans a décroché un quatrième titre mondial consécutif sur 200 m 4 nages. Il est le deuxième nageur de l'histoire a réalisé telle performance après l'Australien Grant Hackett sur 1.500 m nage libre entre 1998 et 2005. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Natation Florent Manaudou Camille Lacourt
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779356834
Manaudou, Lacourt, Ledecky... Ce qu'il faut retenir des Mondiaux de natation à Kazan
Manaudou, Lacourt, Ledecky... Ce qu'il faut retenir des Mondiaux de natation à Kazan
Grâce à Florent Manaudou et Camille Lacourt, la France repart avec six médailles, dont quatre en or, mais cède sa place de première nation européenne à la Grande-Bretagne.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/manaudou-lacourt-ledecky-ce-qu-il-faut-retenir-des-mondiaux-de-natation-a-kazan-7779356834
2015-08-09 22:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4QIQ6dUGvYrIdDSrrUw-Fw/330v220-2/online/image/2015/0808/7779348622_florent-manaudou-apres-sa-victoire-sur-50m-nage-libre-aux-mondiaux-de-natation-le-8-aout-2015.jpg