1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. "Le rugby a littéralement changé ma vie", raconte Thierry Dusautoir
2 min de lecture

"Le rugby a littéralement changé ma vie", raconte Thierry Dusautoir

INVITÉ RTL - Capitaine emblématique du XV de France de 2009 à 2015, le troisième ligne aile du Stade Toulousain prendra sa retraite en fin de saison.

Thierry Dusautoir avec le XV de France le 11 octobre 2015
Thierry Dusautoir avec le XV de France le 11 octobre 2015
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Thierry Dusautoir : "Le rugby a littéralement changé ma vie"
08:30
"Le rugby a littéralement changé ma vie", raconte Thierry Dusautoir
08:48
Gregory Fortune
Gregory Fortune

C'est une page de l'histoire du rugby français et du Stade Toulousain qui se tourne. Thierry Dusatoir, 35 ans et un palmarès hors normes disputera son dernier match professionnel le samedi 6 mai face à Pau. Une semaine après l'annonce de la fin de sa carrière sportive, le "dark destroyer", surnom hérité d'un France- Nouvelle-Zélande en octobre 2007 (29 placages comptabilisés et un essai), s'est confié au micro de Marc-Olivier Fogiel, mercredi 26 avril. 
"Oui, je me sens libéré parce que c'est une décision que j'avais prise il y a un moment déjà", admet-il. Mais en même temps, le capitaine le plus capé (56 fois en 80 sélections) de l'histoire du XV de France "se sent aussi un peu triste". Il l'avoue, il a hésité avant de tirer sa révérence, "parce que ce n'est pas facile de tourner une page de 20 ans. D'un côté je sentais la nécessité d'arrêter, avec mon envie de me consacrer à autre chose". Mais d'un autre, "les lundi d'après-match", il se disait "tu te sens plutôt bien, tu t'amuses toujours, est-ce que ça ne vaudrait pas le coup de continuer encore une année de plus ?"

"Après mure réflexion", il a finalement estimé que "c'était suffisant. C'est le temps de laisser la place à d'autres". Diplôme d'ingénieur en chimie en poche, déjà associé dans une entreprise dans le marketing digital et dans une une autre d'import-export vers l'Argentine, le natif d'Abidjan, en côté d'Ivoire, va pouvoir se tourner sereinement vers la suite de sa carrière en dehors des terrains qu'il côtoie depuis ses 16 ans. Il abandonne alors le judo, qu'il pratique depuis l'âge de 4 ans et découvre une discipline qui va bouleverser son avenir.

Le fait de trouver sa place dans un groupe a été très important pour moi, m'a redonné confiance

Thierry Dusautoir

"La décision de venir mettre des crampons et un short a littéralement changé ma vie, explique-t-il. Je vivais une période compliquée au niveau familial, au niveau économique. Le fait de trouver sa place dans un groupe a été très important pour moi, m'a redonné confiance et m'a vraiment ouvert aux autres. C'est pour ça que je suis très reconnaissant envers le rugby".


L'impression de "se sentir différent" après son arrivée en Dordogne, à 10 ans avec un accent ivoirien, s'efface. Après les débuts à Trélissac, "Titi" rejoint Périgueux, Bordeaux-Bègles, Colommiers, Biarritz et enfin Toulouse en 2006, année de ses débuts avec le XV de France. Troisième ligne aile des Rouges et Noirs, il remportera trois titres de champion de France (2008, 2011, 2012) et un de champion d'Europe (2010). Avec les Bleus, il disputera une finale de Coupe du monde en 2011 et sera élu meilleur joueur du monde malgré la défaite face aux Blacks.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/