1 min de lecture Base-jump

Le base-jump, sport à haut-risque

ÉCLAIRAGE - Cette discipline extrême du parachutisme séduit les chasseurs d'adrénaline, mais compte son lot de victimes.

Un saut en base-jump en Malaisie en 2005
Un saut en base-jump en Malaisie en 2005 Crédit : TENGKU BAHAR / AFP
Marion Dautry
Marion Dautry
Journaliste RTL

Considérée comme "la reine du sport extrême", la discipline du base-jump compte quelques milliers d'adeptes dans le monde. Les base-jumpers sautent dans le vide depuis un point fixe (immeuble, antenne, pont ou terre ferme) au lieu d'un aéronef.

Plus que du parachutisme, le base-jump exige adresse et précision et mélange la chute libre, le parapente, l'alpinisme et la voltige. Le sauteur se jette dans le vide et ouvre son parachute lorsqu'il atteint une vitesse stable, autour de 200 kilomètres par heure. Il doit ensuite réussir à se diriger pour atterrir au sol.

>

Carl Boenish, un Américain, serait le père de la discipline après des sauts à El Capitan en 1978. Le sportif s'est tué lors d'un saut en Norvège, six ans plus tard.

Un sport dix fois plus risqué que le parachutisme classique

Riche en sensations fortes, le base-jump n'en est pas moins un sport très dangereux. Pour le base-jumper Jacques Malnuit, les risques sont dix fois plus importants qu'en parachutisme depuis un avion, principalement parce que l'on risque de heurter l'endroit depuis lequel on saute. "Même après des centaines de sauts, on est toujours exposé à un incident", averti le sportif.

À lire aussi
Un nouveau record d'altitude dans les hauteurs de l'Himalaya le chiffre du jour
Un russe saute de l'Himalaya et réalise un record mondial

Le 17 août dernier, un Australien a ainsi trouvé la mort en Haute-Savoie. Il avait sauté depuis la plateforme autorisée du sommet de Brévent, à 2.600 mètres d'altitude. Les secours privilégient l'hypothèse d'un problème de pilotage. Le 6 août, deux autres base-jumpers sont morts dans les Alpes et les Pyrénées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Base-jump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants