3 min de lecture Jeux Olympiques

JO 2018 : ce qu'il faut retenir des Jeux olympiques de Pyeongchang

Qu'ils soient des légendes dans leur discipline ou de nouveaux prodiges, les Jeux olympiques sont le théâtre de grandes histoires sportives et extra-sportives. Retour sur cette quinzaine à Pyeongchang.

20 février : Anaïs Bescond, Marie Dorin, Martin Fourcade et Simon Desthieux, un quatuor mixte en or
20 février : Anaïs Bescond, Marie Dorin, Martin Fourcade et Simon Desthieux, un quatuor mixte en or Crédit : FRANCK FIFE / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Plus de 2.900 sportifs, 102 titres décernés.... Après 16 jours de compétition et des mois de tractations diplomatiques, les 23e Jeux olympiques d'hiver se sont achevés dimanche 25 février lors d'une cérémonie de clôture qui résume parfaitement ces "Jeux de la paix".

Une compétition olympique officiellement lancée vendredi 9 février lors de la traditionnelle cérémonie d'ouverture. Et c'est là, lors de ce défilé, que le premier moment fort de cette quinzaine a eu lieu. Un moment historique avec le rapprochement visible des deux Corées. Toujours techniquement en guerre depuis 1953, les sportifs se sont affichés derrière le drapeau de l'unification coréenne, une silhouette bleue pâle de la péninsule sur fond blanc.

Mais les Jeux olympiques, c'est avant tout du sport. Ces derniers jours n'ont pas échappé à la règle. Exploits, records, performance hors du commun ou encore, histoires impressionnantes... Retour sur ces deux semaines où les regards étaient tournés vers Pyeongchang.

À lire aussi
La flamme olympique (illustration) JO 2020
JO de Tokyo 2020 : la flamme olympique partira de Fukushima

Martin Fourcade, le roi du biathlon

Le 20 février, le maître du biathlon est entré dans l'histoire du sport français grâce au relais mixte, qu'il remporte avec Anaïs Bescond, Marie Dorin et Simon Desthieux. Une victoire synonyme de 5e médaille d'or olympique, faisant de lui le Français le plus titré de l'histoire des JO, été et hiver confondus.

Sur le plan international, il deviendra l'athlète le plus titré des JO de Pyeongchang, avec trois titres. À égalité avec le fondeur norvégien Johannes Klaebo, il ramène toutefois dans ses bagages deux ors dans les épreuves individuelles contre un seul pour Klaebo.

Martin Fourcade à Pyeongchang mardi 20 février
Martin Fourcade à Pyeongchang mardi 20 février Crédit : FRANCK FIFE / AFP

Les Bleus égalent leur record de Sotchi

L'objectif était d'effacer des tablettes le record de Sotchi. Le pari est presque réussi... Avec 15 médailles récoltés à Pyeongchang (5 en or, 4 en argent et 6 en bronze), les Français ont égalé le record établi quatre ans auparavant à Sotchi.

Avec cinq médailles lors de cette quinzaine, les biathlètes tricolores ont été les principaux pourvoyeurs de métal. Mais pas seulement. Ski alpin, ski de boss, ski halfpipe, ski de fond, snowboard, danse sur glace... De nombreux Français ont brillé dans la lignée de leur porte-drapeau, Martin Fourcade.

Double dose d'or pour Ester Ledecka

Après avoir décroché  à la surprise générale le titre en ski alpin à l’occasion du Super G, Ester Ledecka a récidivé en snowboard. Deux titres, dans deux disciplines différentes... Du jamais vu dans l'histoire des Jeux olympiques d'hiver. À 22 ans, la Tchèque aura très certainement marqué de son empreinte cette édition de Pyeongchang. Et plus encore.

Ester Ledecka, double championne olympique en ski et en snowboard à Pyeongchang
Ester Ledecka, double championne olympique en ski et en snowboard à Pyeongchang Crédit : JAVIER SORIANO / AFP

Marit Bjorgen, l'impératrice du fond

Une autre femme s'est également mise à l'honneur lors de cette olympiade : la Norvégienne Marit Bjorgen. Sa 15e médaille décrochée lors de l'ultime épreuve des ces JO lors du 30km en ski de fond l'a placée tout en haut. Elle était déjà devenue quelques jours plus tôt la sportive la plus médaillée des Jeux d'Hiver après son bronze en sprint par équipes, mais là, avec sa 8e médaille d'or, sa 15e en tout, elle égale ses compatriotes, le biathlète Ole Einar Björndalen et le fondeur Björn Daehlie, pour le record du nombre de titres. Un épilogue parfait.

Shaun White, l'éternel snowboarder

Hors catégorie. À 31 ans, Shaun White a décroché dans le halfpipe de Pyeongchang son troisième titre olympique, confirmant sur sa planche que le statut de légende de la discipline qui l'escorte depuis des années restait absolument mérité.

Sacré en 2006 à Turin et 2010 à Vancouver, à une époque où ses longs cheveux roux lui valaient le surnom de "flying tomato", l'Américain accordait une importance particulière à ces JO 2018, qui pourraient être ses derniers. Il a résisté à la fougue de la jeunesse pour remonter sur la plus haute marche du podium... Et ce après avoir enchaîné les blessures lors de la préparation. Une légende vivante de sa discipline.

Shaun White, le snowboarder américain, a décroché son troisième titre olympique à Pyeongchang
Shaun White, le snowboarder américain, a décroché son troisième titre olympique à Pyeongchang Crédit : Martin BUREAU / AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux Olympiques Biathlon Snowboard
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792421656
JO 2018 : ce qu'il faut retenir des Jeux olympiques de Pyeongchang
JO 2018 : ce qu'il faut retenir des Jeux olympiques de Pyeongchang
Qu'ils soient des légendes dans leur discipline ou de nouveaux prodiges, les Jeux olympiques sont le théâtre de grandes histoires sportives et extra-sportives. Retour sur cette quinzaine à Pyeongchang.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/jo-2018-ce-qu-il-faut-retenir-des-jeux-olympiques-de-pyeongchang-7792421656
2018-02-26 09:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ZagpQkv5yMxbN3A1AtwVLA/330v220-2/online/image/2018/0222/7792378934_20-fevrier-anais-bescond-marie-dorin-martin-fourcade-et-simon-desthieux-un-quatuor-mixte-en-or.jpg