2 min de lecture Voile

Route du Rhum 2018 : handicapé et qualifié pour 11e édition

Le skipper paralympique Damien Seguin vient de valider son parcours de qualification pour la Route du Rhum.

Le skipper Damien Seguin
Le skipper Damien Seguin Crédit : Michel Jamoneau
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

Depuis le 30 avril dernier, date de la mise à l’eau de son monocoque Groupe Apicil à Port-la-Forêt (Finistère), Damien Seguin né sans main gauche et double champion paralympique a enchaîné les entraînements pour être prêt pour son parcours de qualification en vue de sa participation à la Route du Rhum en novembre prochain.

Ce parcours, il l’a effectué la semaine passée en partant de Cascaïs au Portugal à bord de son monocoque 60 pieds. Seul à bord il a rallié Port-La-Forêt samedi 19 mai en fin de journée, validant ainsi sa participation à la célèbre transatlantique en solitaire.

Pour cette navigation Damien Seguin n’a par ailleurs pas été ménagé. "Je n’ai rien cassé sur le bateau malgré les conditions de navigation difficiles, des conditions proches de celles qui peuvent cueillir les marins en novembre dès le coup d’envoi de la Route du Rhum. Ce qui est sur c’est qu’il y a beaucoup de satisfaction après ces premières navigations mais physiquement l’engagement est important". 

Concernant la marche de son voilier par rapport à son handicap, il n’y a pas eu de mauvaises surprises. "Le manchon que nous avons réalisé pour la colonne de winch est très bien. Le système est validé, je vais en faire un deuxième avec le centre de Kerpape (le centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle situé près de Lorient, ndlr) pour pouvoir wincher des deux côtés. Ça m’aide à utiliser toute la puissance au niveau du haut du corps". 

Prochaine étape, le championnat d'Europe de 2.4

À lire aussi
Des Imoca à l'entrainement avant la Vendée-Artique-Les Sables voile
Voile : Vendée-Arctique-Les Sables, dernière répétition avant le Vendée Globe

Revenu à quai, le monocoque (l'ancien bateau d'Éric Bellion 9e du dernier Vendée Globe, ndlr), va maintenant entrer en chantier tandis que Damien disputera le championnat d’Europe de 2.4 (discipline pour laquelle Damien a remporté trois médailles aux Jeux Paralympiques).

Âgé de 38 ans, Damien Seguin a découvert la voile en novembre 1990 lorsque sur les quais de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe et du haut de ses 10 ans, il a vu arriver les premiers bateaux de la 4e édition de la Route du Rhum. Depuis son désir de grand large ne l’a plus quitté.

Médaillé d’or à Athènes en 2004, d’argent en 2008 à Pékin, 4ème à Londres en 2012 où il était porte-drapeau de la délégation française et médaillé d’or à Rio en 2016, Damien Seguin sera donc au départ de la 11e Route du Rhum le 4 novembre prochain et espère être le premier skipper handicapé à prendre le départ du Vendée Globe en 2020. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile Route du Rhum
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants