3 min de lecture Formule 1

Formule 1 - Grand Prix d'Italie : Lewis Hamilton implacable à Monza, temple de la vitesse

COMPTE-RENDU - Mercedes a verrouillé la première ligne à Monza, samedi 3 septembre. Les Flèches d'argent s'élanceront devant la Ferrari de Sebastian Vettel.

Lewis Hamilton a donné une leçon de pilotage à Nico Rosberg.
Lewis Hamilton a donné une leçon de pilotage à Nico Rosberg. Crédit : ANDREJ ISAKOVIC / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Les deux Mercedes sur une autre planète. Lewis Hamilton, plus rapide de deux à trois dixièmes en moyenne que Nico Rosberg sur un tour, n'a pas laissé la moindre chance à son coéquipier (relégué à une demi-seconde) sur le circuit de Monza, en Italie. La dernière tentative du Britannique, qui compte neuf points d'avance sur Nico Rosberg au championnat, a coupé le souffle de Nikki Lauda, directeur non exécutif de Mercedes et double vainqueur en Italie. "Ce week-end, je me sens très fort. C'est exceptionnel ce qu'on est en train de vivre", a déclaré Lewis Hamilton, triple vainqueur (2012, 2014, 2015) et quintuple poleman à Monza (comme Ayrton Senna et Juan Manuel Fangio), en conférence de presse.

Pas le moindre espoir non plus aux deux Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Raïkkönen, qui jouent à domicile. Devant les tifosi et sous l’œil expert du patron de Fiat, la marque nationale, le quadruple champion du monde, qui pourrait être pénalisé pour avoir franchi les limites du circuit, a limité la casse en signant le troisième chrono (à plus de huit dixièmes de Lewis Hamilton). Le Finlandais a perdu l'avantage sur son coéquipier au bout de la parabolique, au bout du suspense. Les Ferrari marquent ainsi leur retour aux affaires. Les Rouge devancent largement les Red Bull de Daniel Ricciardo et Max Verstappen, 6e et 7e derrière l'invité surprise Valterri Bottas. Le limonadier est le principal adversaire de Ferrari au championnat du monde des constructeurs.

Esteban Ocon dernier, victime d'un problème électrique

Coup dur pour le Français Esteban Ocon. Propulsé en Formule 1 au Grand Prix de Belgique il y a une semaine, le jeune pilote Manor n'a pas signé le moindre tour en piste lors de cette séance de qualifications. Comme en séances d'essais libres la veille, sa monoplace l'a trahi et l'a contraint à mettre pied à terre. "On a eu un problème électrique, le même problème qu'hier. Le moteur s'est éteint tout d'un coup. Je suis déçu parce que la voiture avait le potentiel d'aller en Q2", a-t-il réagi au micro de nos confrères de Canal +. Le Français partira derrière les deux Renault de Jolyon Palmer et Kevin Magnussen.

Effectivement, la Manor a du potentiel puisque le coéquipier d'Esteban Ocon, l'Allemand Pascal Wehrlein, a créé la sensation en décrochant le 15e temps en Q1, devant un certain Fernando Alonso (McLaren Honda), double champion du monde. L'Allemand s'élancera depuis la 13e position sur la grille dimanche.

C'est une journée de merde

Romain Grosjean, pilote Haas F1
Partager la citation
À lire aussi
Helmut Marko, l'entraîneur de l'écurie Red Bull, souhaitait ainsi immuniser ses pilotes et reprendre la saison au plus tôt. formule 1
Coronavirus : un dirigeant de Red Bull a délibérément voulu contaminer ses pilotes de F1

Autre Français engagé ce week-end, Romain Grosjean, 12e sur la grille mais rétrogradé de cinq places pour un changement de boîte de vitesse, a fait part de sa frustration au micro de Canal +. "C'est une journée de merde", a-t-il simplement souligné. Sa Haas, qu'il pilote depuis le début de la saison, a pourtant fait ses preuves. Esteban Gutierrez a réussi à placer la monoplace américaine dans le top 10 pour la première fois de la saison.

La grille de départ du Grand Prix d'Italie

1. Lewis Hamilton (Mercedes)
2. Nico Rosberg (Mercedes)
3. Sebastian Vettel (Ferrari)
4. Kimi Raïkkönen (Ferrari)
5. Valterri Bottas (Williams-Mercedes)
6. Daniel Ricciardo (Red Bull)
7. Max Verstappen (Red Bull)
8. Sergio Perez (Force India-Mercedes)
9. Niko Hülkenberg (Force India-Mercedes)
10. Esteban Gutierrez (Haas F1)
11. Felipe Massa (Williams-Mercedes)
12. Fernando Alonso (McLaren-Honda)
13. Pascal Wehrlein (Manor)
14. Jenson Button (McLaren Honda)
15. Carlos Sainz Jr (Toro Rosso - Ferrari)
16. Daniil Kvyat (Toro Rosso - Ferrari)
17. Romain Grosjean (Haas F1 - rétrogradé de cinq places pour un changement de boîte de vitesse)
18. Felipe Nasr (Sauber)
19. Marcus Ericsson (Sauber)
20. Jolyon Palmer (Renault)
21. Kevin Magnussen (Renault)
22. Esteban Ocon (Manor)

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Italie Lewis Hamilton
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants