2 min de lecture Arabie Saoudite

Dakar 2020 : l'organisation du rallye en Arabie Saoudite fait grincer des dents

Des associations exhortent les organisateurs à ne pas offrir une tribune au royaume "pour faire oublier les droits de l'homme".

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Dakar 2020 : l'organisation du rallye en Arabie saoudite fait grincer des dents Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Langé
Isabelle Lange édité par Félix Roudaut

Le Dakar est traîné dans la boue par certains. La course mythique, dont la 42e édition a débuté dimanche 5 janvier, suscite en effet de vives critiques. Vendredi 3 janvier, la Fédération internationale des Ligues des droits humains a interpellé les organisateurs et France Télévisions, qui diffuse l'épreuve, les appelant à ce que "le Dakar ne soit pas une tribune offerte à l'Arabie Saoudite pour faire oublier les droits de l'homme".

Les associations craignent en effet que le Dakar serve de propagande à l'Arabie Saoudite. Depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2015, le jeune prince Mohammed ben Salmane veut ouvrir son royaume au monde. Avec la chute du baril du pétrole en 2014, qui constituait jusque-là 90% des recettes publiques, MBS a compris qu'il devait diversifier son économie, séduire les investisseurs étrangers, mais aussi les jeunes saoudiens. Et pour cause, 70% de la population à moins de 30 ans.

"Vision 2030"

Ce plan, baptisé "Vision 2030", mise notamment sur un développement culturel et sportif du royaume. L'Arabie Saoudite s'inspire de son voisin et ennemi Qatari, dont le rayonnement a pris une autre envergure grâce au sport. Et le royaume regarde peu à la dépense pour séduire les organisateurs afin de délocaliser. 

Djedda doit accueillir dans quelques jours la supercoupe d'Espagne entre le Real Madrid et Barcelone. Le Dakar a quant à lui signé un contrat jusqu'en 2025 à raison de 15 millions par an. C'est cinq fois plus que ce qu'ASO, la société qui organise l'épreuve, touchait en Amérique du Sud.

Changer l'image des femmes

À lire aussi
Aseel Al-Hamad et Lerwis Hamitlon à Abou Dabi le 30 novembre 2019 sports mécaniques
Dakar : la Saoudienne Aseel Al-Hamad rêve de participer au rallye en 2021

Pour séduire le monde, MBS tente également de changer l'image des femmes dans son royaume. Depuis août dernier, elles peuvent obtenir un passeport et voyager seules. En juin 2018, elles ont obtenu le droit de conduire avec l'aval, tout de même, de leur tuteur, c'est-à-dire leur père ou frère notamment. 

Elles ont également le loisir désormais d'aller voir un concert ou assister à un match de foot dans les stades. Mais là aussi, elles ne peuvent y venir seules et doivent être accompagnées de leur famille. Pour Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, il ne faut pas que ces réformes comme ces opérations de séduction avec les événements sportifs tels le Dakar occultent l'autre réalité du pays.

Une image ternie

L'assassinat de Jamal Khashoggi en octobre 2018 a en effet terni l'image de l'Arabie saoudite. Il faut savoir que des femmes sont en effet toujours en prison pour avoir milité pour l'égalité des sexes. C’est le cas de Loujain Al Hathloul, qui a subi des tortures. Sa petite sœur Lina, qui vit en Belgique, espère tout de même que des événements comme le Dakar pourront faire bouger les choses.
 
Depuis le mois de décembre, l'Arabie Saoudite a pris la tête du G20 qui regroupe les principales puissances mondiales et sommet doit se tenir en novembre à Riyad. Reste à savoir quelle attitude adopteront les principaux leaders des autres pays membres de G20 notamment les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arabie Saoudite Dakar Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants