2 min de lecture Coupe du monde de rugby

Coupe du monde de rugby 2015 : "Mon rêve est de voir gagner la France", affirme Bernard Lapasset

REPLAY / INVITÉ RTL - Le président de la fédération internationale de rugby a beaucoup d'attentes pour l'affiche des quarts de finale entre la France et les All Blacks.

micro générique L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Coupe du monde de rugby 2015 : "Mon rêve est de voir gagner la France", affirme Bernard Lapasset Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et Julien Absalon

La Coupe du monde de rugby entre plus que jamais dans le vif du sujet avec ce prestigieux quart de finale opposant la Nouvelle-Zélande à la France, ce samedi 17 octobre au Millennium Stadium de Cardiff (21 heures). Un classique du ballon ovale qui offre beaucoup de promesses, comme le constate Bernard Lapasset, président français de la fédération internationale de rugby (IRB). "Il y a vraiment un engouement extraordinaire. Tout le monde attend cette rencontre. Je crois que ce sera un festival sur le terrain et en dehors. Ça va être une fête fabuleuse pour le rugby", s'enthousiasme-t-il au micro de RTL.

Depuis le premier Mondial disputée en 1987, les deux équipes se sont déjà affrontées à six reprises. Le bilan penche en faveur des All Blacks (4-2) mais le résultat n'en demeure pas moins imprévisible, y compris malgré l'actuelle méforme française. "C'est vraiment le feuilleton que l'on suit avec beaucoup d'attention à chaque Coupe du monde parce que ça reste toujours quelque chose d'inattendu où tout peut arriver. Même les bookmakers sont très incertains", assure le patron du rugby mondial.

Ce n'est jamais l'arbitre qui fait la décision sur un résultat

Bernard Lapasset
Partager la citation

Si les Bleus venaient à arriver au bout, l'ex-dirigeant de la fédération française (FFR) devrait alors remettre le trophée Webb Ellis au capitaine Thierry Dusautoir. Un scénario qui l'enchante. "Mon rêve, c'est de voir gagner la France. Ça a toujours été mon combat. J'attends de voir l'équipe de Thierry Dusautoir faire l'impossible comme elle a essayé de le faire en Nouvelle-Zélande il y a quatre ans".

D'ailleurs, lors de cette finale en 2011, l'arbitrage du Sud-Africain Craig Joubert avait été la cible d'une pluie de critiques. "L'arbitre a certainement été pris par l'événement", reconnaît Bernard Lapasset qui compte cette fois sur le Gallois Nigel Owens : "Il faut laisser les choses se faire. Il ne faut pas se gargariser simplement sur l'arbitrage. Ça reste un élément essentiel dans un match mais ce n'est jamais l'arbitre qui fait la décision sur un résultat. Il faut vraiment que tout le monde le sache. J'attend de l'arbitrage qu'il soit dans la lignée de ce qui s'est passé depuis toujours, qu'on ait quelqu'un de haut niveau. (...) Aujourd'hui, place au jeu".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du monde de rugby XV de France Nouvelle-Zélande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants