1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Coupe du monde de rugby 2015 : la France doit (r)assurer d'entrée contre l'Italie
2 min de lecture

Coupe du monde de rugby 2015 : la France doit (r)assurer d'entrée contre l'Italie

PRÉSENTATION - Finaliste de l'édition 2011, le XV de France part sans certitudes dans ce Mondial 2015. Le premier match contre les Italiens sera un premier test intéressant pour les hommes de Philippe Saint-André.

Le XV de France à l'échauffement avant d'affronter l'Angleterre le 22 août 2015
Le XV de France à l'échauffement avant d'affronter l'Angleterre le 22 août 2015
Crédit : AFP/T.Samson
Dorian Waymel & AFP

Le sélectionneur Philippe Saint-André arrive au moment crucial de son mandat débuté après la défaite des Bleus en finale du Mondial 2011 contre la Nouvelle-Zélande (8-7). Inconstant et peu performant pendant trois années et demi, le XV de France ère "PSA" se trouve face à son plus grand défi : remporter enfin une Coupe du monde. 

L'heure de vérité débute donc samedi 19 septembre (21h) face à l'Italie à Twickenham. Le staff tricolore mise beaucoup sur la préparation estivale pour débuter en trombe ce Mondial. Partagés entre la plaine de Marcoussis (Essonne), les sommets de Tignes (Savoie), le golf du domaine de Falgos (Pyrénées-Orientales) et Twickenham, les 31 Bleus élus pour la compétition se sont refait une santé intégrale. 

L'Italie sans son capitaine

Il est vrai, les trois test-matches entre août et septembre ont entretenu quelques motifs d'espoir, surtout la victoire contre l'Angleterre bien armée, le 22 août au Stade de France (25-20). Mais le passé a aussi appris à ne pas toujours se fier à ces soubresauts estivaux. Au moins ces répétitions ont servi à dégager une ossature, celle-là même qui sera alignée samedi soir dans l'antre du rugby anglais, à l'exception du centre Wesley Fofana, blessé à une cuisse et remplacé par un quasi-novice, Alexandre Dumoulin (26 ans, 4 sélections). Un choix fort de "PSA" alors que Gaël Fickou, plus expérimenté, postulait à une place de titulaire.

La charnière toulonnaise Sébastien Tillous-Borde - Frédéric Michalak sera ainsi en charge d'animer un jeu souvent frappé de stérilité offensive. Il faudra aussi que les musclés du pack imposent leur domination, en conquête statique (mêlées, touches) et dynamique (rucks), face à une formation italienne solide sur ses bases. Sur le papier, cette équipe de France n'a pas grand-chose à craindre de son adversaire, battu 29-0 à Rome il y a encore 6 mois et amputé de son capitaine et meilleur joueur, Sergio Parisse. Encore faudra-t-il le prouver une nouvelle fois sous une autre forme de pression liée à l'événement.

France-Italie : la composition des équipes

À lire aussi

France : Spedding - Huget, Bastareaud, Dumoulin, Nakaitaci - (o) Michalak, (m) Tillous-Borde - Chouly, Picamoles, Dusautoir (cap) - Maestri, Papé - Slimani, Guirado, Ben Arous 
   
Italie : McLean - Sarto, Campagnaro, Masi, Venditti - (o) Allan, (m) Gori - Minto, Vunisa, Zanni - Furno, Geldenhuys - Castrogiovanni, Ghiraldini (cap), Aguero  
   
Arbitre : Craig Joubert (RSA)  

Coupe du monde de rugby 2015 : les quatre poules
Coupe du monde de rugby 2015 : les quatre poules
Crédit :
Les stades de la Coupe du monde de rugby 2015
Les stades de la Coupe du monde de rugby 2015
Crédit : AFP
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/