1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. 24 Heures du Mans 2016 : une nouvelle Audi pour la reconquête
2 min de lecture

24 Heures du Mans 2016 : une nouvelle Audi pour la reconquête

REPORTAGE - Après une saison 2015 décevante, la marque allemande, qui a travaillé tout l'hiver, revient avec un nouveau prototype diesel-hybride.

L'Audi R18 sur le circuit Paul-Ricard en mars 2016
L'Audi R18 sur le circuit Paul-Ricard en mars 2016
Crédit : Frédéric Veille
Frédéric Veille

Descendue la saison dernière de son piédestal après plus d'une décennie de règne, Audi promet de revenir plus fort pour cette nouvelle saison, où ses deux prototypes engagés dans le championnat du monde d'endurance espèrent combattre le raz-de-marée Porche qui a déferlé en 2015 sur les circuits et notamment aux 24 Heures du Mans. C'est donc armé d'une nouvelle R18 que les pilotes du Team Joest roulent depuis vendredi 25 mars aux essais WEC qui se tiennent au Castellet, rituel préambule de la saison qui débutera à Silverstone le 17 avril prochain. Mais de R18, le proto LMP1 n'a gardé que le nom puisque presque tout a été modifié. 

Coque, déco, couleur, tout a été revu, avec notamment un nez plus affiné, un passage de roues plus large. Les dirigeants de la marque aux anneaux ont également repensé les suspensions, et le V6 diesel bi-turbo hybride désormais bridé à 1.000 ch a encore gagné en sobriété puisque la consommation est, annonce la firme d'Ingolstadt, revue à la baisse de 10%. "On a une voiture qui est presque à 100% neuve", explique Benoît Tréluyer, l'un des six pilotes officiels de la marque. Et le vainqueur de l'édition 2014 d'ajouter que "c'est justement ce qui rend le challenge excitant, car il faut se faire à la nouvelle coque, à la nouvelle transmission et au nouveau système hybride qui nous permettra de rivaliser avec Porsche".

Benoît Tréluyer
Benoît Tréluyer
Crédit : Frédéric Veille

On ne cherche pas encore la performance

Benoît Tréluyer

Cachée dans son box depuis son arrivée sur le circuit Paul-Ricard et uniquement présentée en photo sur internet, la belle allemande a pourtant dû se résoudre vendredi à se dévoiler devant ses concurrentes et devant les observateurs présents à ses essais. Mais l'Audi R18 n'a certainement pas tout donné, comme elle le fera certainement samedi pour le prologue ouvert au public, les dirigeants de la firme bavaroise préférant poursuivre leurs essais dès dimanche prochain, mais en privé. "On ne cherche pas encore la performance", ajoute Benoît Tréluyer. "Nous sommes en plein développement. C'est la première fois que nous roulons avec la nouvelle voiture de course, mais avec tous les éléments qu'on a développé pendant l'hiver sur la voiture test".

Depuis son arrivée en endurance en 2000, Audi, qui a remporté à treize reprises les 24 Heures du Mans mais qui a été poussé de la plus haute marche du podium l'an passé par Porsche, espère donc renouer avec le succès en juin prochain sur le circuit de la Sarthe. "On a perdu le titre mondial l'an passé de peu, on a perdu Le Mans de peu avec une voiture moins performante que la Porsche. Mais nous étions sur les podiums sur toutes les courses, donc tout n'a pas été négatif", conclut Benoît Tréluyer, qui sera de nouveau associé cette saison à Marcel Fässler et André Lotterer  sur la R18 numéro 7. Lucas Di Grassi, Loïc Duval et Oliver Jarvis seront sur la 8.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Sport