1 min de lecture LGBT

Une publicité Renault met en scène une famille homoparentale

Pour fêter les 30 ans de la Clio, Renault a réalisé une publicité qui met en scène une histoire d'amour entre deux femmes. Un choix qui tranche avec l'invisibilité des familles homoparentales dans la publicité.

Une publicité Renault met en scène une histoire d'amour lesbienne.
Une publicité Renault met en scène une histoire d'amour lesbienne. Crédit : Renault/Capture
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

La Clio fête ses trente ans. Et à cette occasion, Renault a réalisé une publicité télévisée retraçant le parcours de la voiture, à travers l'histoire d'amour de deux femmes

De l'enfance à l'âge adulte, les deux héroïnes du spot publicitaire grandissent avec la célèbre voiture, et finissent elles-mêmes par en posséder une pour se déplacer en famille. Un choix qui tranche avec l'invisibilité traditionnelle des familles homoparentales et des femmes lesbiennes dans le domaine de la publicité.

Sur fond d'une reprise piano-voix de la célèbre chanson "Wonderwall" du groupe Oasis, on voit ainsi les deux petites filles se rencontrer, grandir, tomber amoureuses, se séparer puis se retrouver, jusqu'à ce qu'elles fondent leur propre famille. Et ce, malgré les obstacles que l'on devine dans le scénario.

La publicité, dont une version plus courte (et à l'histoire plus simple) existe également, est diffusée uniquement au Royaume-Uni. Mais plusieurs internautes français dont le célèbre compte LGBT+ @ParisPasRose ont salué l'initiative de la marque, et ont appelé à ce que cette publicité, bouffée d'air frais dans un domaine où les stéréotypes sont rois, soit diffusée dans l'Hexagone.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
LGBT Renault Publicité
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants