4 min de lecture Conseils mode

Comment la garde-robe minimaliste a révolutionné mon quotidien

RÉVOLUTION MODE 7/7 - Vous en avez marre de votre penderie pleine à craquer dans laquelle vous ne trouvez plus rien ? Ne désespérez pas : on a trouvé LA solution.

Comment la garde-robe minimaliste a révolutionné mon quotidien
Comment la garde-robe minimaliste a révolutionné mon quotidien Crédit : Pinterest
116690883422487384627
Camille Kaelblen
Journaliste

Je l'avoue sans rougir : au fil des années, je crois bien être devenue LA spécialiste de la penderie contre-productive. LA grande pro des piles de fringues sans saveur. Chaque matin, les mêmes symptômes : plantée devant mon armoire pleine à craquer, j'espère dénicher une tenue un peu originale.

Quelques minutes d'intense réflexion plus tard, le verdict finit par tomber : "Et si on optait pour la simplicité ?". Et là, comme par magie, je saisis au vol le plus vieux t-shirt de la pile et le jean basique par excellence. Encore un choix plein d'audace...

Juré, j'ai pourtant tout tenté. Le tri annuel de mes vêtements (à savoir, jeter, en tout et pour tout, cinq ou six vieilles nippes) et même le rangement... Mais problème : sans limiter mes achats, mon armoire restait toujours aussi bondée qu'un métro tokyoïte, un poil bordélique. 

À lire aussi
Une garde-robe minimaliste promet un quotidien plus zen mode
Garde-robe minimaliste : le guide ultime en (seulement) 4 étapes

Pour enrayer ce cercle de l'enfer, je suis partie à la recherche de conseils avisés sur Internet. Et c'est là que j'ai découvert le Saint-Graal. L'idée que je cherchais depuis si longtemps sans jamais réussir à le formuler : la "garde-robe minimaliste".

La technique est toute bête : elle consiste à rationaliser sa garde-robe pour la rendre à la fois plus pratique, moins volumineuse et plus agréable. En apparence, le concept n'a rien de révolutionnaire. Pourtant, c'est toute une philosophie de vie que l'on retrouve derrière cette idée : celle du "less is more". Autrement dit, se débarrasser de nos biens superflus peut nous aider à vivre mieux.

Partir à la chasse de la moindre chaussette

Plus motivée que jamais, je me suis attelée à la tâche. Première étape de ce grand chambardement : dire adieu aux pièces superflues en triant l'ensemble de mes vêtements. Et je dis bien l'ensemble : je suis donc partie à la chasse de la moindre chaussette tapie sous les piles de vieux t-shirts avec pour objectif de ne garder que l'essentiel de l'essentiel. Soit entre 30 et 40 pièces basiques, faciles à assortir entre elles, et quelques pièces fortes histoire de rehausser un look jugé trop sobre.

En matière de fringues, un conseil : autorisez-vous l'exigence

Partager la citation

Pour faire mon choix, j'ai d'abord réfléchi aux couleurs qui me vont le mieux et éliminé systématiquement celles qui me font un teint d'endive. Étant brune et plutôt pâle, j'ai privilégié les coloris marron, taupe, prune, bordeaux, gris et noirs.

Ensuite, je me suis faite grand bourreau des matières et des coupes. Une veste trop large aux épaules ? Un pantalon qui ne me fait pas de super fesses ? Une matière synthétique qui fait transpirer ? Adieu. En matière de fringues, un conseil : autorisez-vous l'exigence.

Enfin, je suis partie à la chasse aux "doublons". Si comme moi, vous avez des goûts inchangeants, vous serez surprises du nombre de pièces qui se ressemblent dans votre garde robe. Gardez un ou deux exemplaires si ce sont des basiques (t-shirts, débardeurs) et séparez-vous du reste.

Dernier conseil pour cette première grande étape : armez-vous de patience et surtout de force mentale. Si vous êtes une sentimentale, optez pour un entre-deux et faites une troisième pile de vêtements. Gardez-la dans une boîte séparée et faites le test : si aucun de ces vêtements ne vous manque dans les semaines suivantes, débarrassez-vous-en. Pas de pitié !

L'astuce : avant de vous lancer dans le tri, mesurez la place dont vous disposez pour ranger vos vêtements. Fixez-vous une règle simple : il faut que toutes vos pièces soient à portée de main et faciles à ranger.

Pourquoi ça marche : comme beaucoup de personnes qui possèdent une tonne de choses, j'ai souvent eu le sentiment d'être assommée et étourdie par cette masse de tissu et autres accessoires. En triant mes vêtements, j'ai redécouvert des pièces et je me suis rendue compte que je n'avais en fait pas besoin de plus.

Une place bien définie pour chaque pièce

Une fois que le tri est fini, place au rangement. Faites parler votre sens de l'esthétique : pliez soigneusement vos t-shirts, accrochez les chemises sur de jolis cintres en bois, jouez sur les nuances de couleurs... En la matière, il n'existe aucune règle, si ce n'est que le résultat vous plaise.

Pour ma part, j'ai surtout privilégié la fonctionnalité : t-shirts à manches longues ensemble, pantalons habillés ensemble. J'ai déterminé une place bien définie pour chaque type de vêtements : les jupes, robes, chemises, pantalons à pinces et gilets accrochés dans la penderie, le reste en piles dans la commode.

Pour optimiser l'espace, déterminez la meilleure place pour chaque type de vêtements et d'accessoires.
Pour optimiser l'espace, déterminez la meilleure place pour chaque type de vêtements et d'accessoires. Crédit : Pinterest / equinoxeblog.com

Des achats plus ciblés

En rangeant vos affaires, pensez également aux nouvelles tenues que vous pourriez tenter et auxquelles vous n'aviez pas songé avant. Notez-les dans votre tête - voire dans un petit carnet pour les matins en manque d'inspiration !

Enfin, ce grand ménage devrait vous permettre de faire le point sur ce qu'il vous manque dans votre toute nouvelle garde-robe : je me suis par exemple aperçue que je n'avais pas de veste de tailleur pour accompagner mes robes habillées. En suivant votre nouveau credo ("less is more"), vos achats en seront donc plus ciblés. 

L'astuce : l'avantage lorsqu'on achète moins de vêtements, c'est qu'on peut se faire plaisir sur la qualité ! Faites le calcul : investir dans de belles pièces qui durent longtemps revient moins cher que de céder au caprice d'un vêtement que vous ne mettre qu'une fois.

Pourquoi ça marche : repenser ma garde-robe m'a permis de redéfinir les grands "axes" de mon style vestimentaire. Je suis dorénavant moins passive lors de mes séances shopping : je sais précisément ce que je veux, et je ne me laisse plus influencer par mon indécision. Un bon point pour le budget et pour la place dans la penderie !

L'art de chérir ses biens

Épuisée par ces heures de rangement, j'ai fini par m'asseoir en tailleur devant ma penderie. Et je n'ai pas pu m'empêcher de m'auto-féliciter : adieu, cagibi sinistre ayant une fâcheuse tendance à dévorer mes vêtements sans plus jamais me les rendre ! Bonjour, lumineuse, propre et accueillante garde-robe maîtrisée.

Du coup, je me suis fait une promesse à moi-même : celle d'entretenir, jour après jour, ce flamboyant temple du style, un peu comme un jardin précieux. Vous le verrez, quand on prend vraiment conscience de la valeur de nos biens, on finit par les chérir... 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Conseils mode Mode
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785095246
Comment la garde-robe minimaliste a révolutionné mon quotidien
Comment la garde-robe minimaliste a révolutionné mon quotidien
RÉVOLUTION MODE 7/7 - Vous en avez marre de votre penderie pleine à craquer dans laquelle vous ne trouvez plus rien ? Ne désespérez pas : on a trouvé LA solution.
https://www.rtl.fr/girls/societe/comment-la-garde-robe-minimaliste-a-revolutionne-mon-quotidien-7785095246
2016-10-06 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/s6IkMkMhHwFKYY4XgFL-dQ/330v220-2/online/image/2016/1004/7785105029_garde-robe-minimaliste.jpg