3 min de lecture Super-héros

"Supergirl" : la série teen et "girl power" qui relance les adaptations DC Comics

DÉCRYPTAGE - La série de DC Comics et CBS "Supergirl" montre qu'elle a trouvé les bons ingrédients pour remettre DC sur le devant de la scène.

Supergirl et Flash lors du crossover
Supergirl et Flash lors du crossover Crédit : CBS
102907340309617434926
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Il faut bien avouer qu'on avait un peu peur. DC Comics lançait la série Supergirl sur un gros network américain, en l'occurrence CBS, et devait répondre au succès critique et populaire des séries Marvel. Mieux produites et aux histoires mieux développées que celles de DC, les adaptations Marvel faisaient le buzz et marquaient la résurrection du genre. Il faut dire qu'un Arrow qui s'essouffle, un Flash pas mal mais sans plus et un DC's Legends of Tomorrow décevant et cheap laissaient augurer d'une énième déception

Mais après 18 épisodes de la première saison, la cousine de Superman semble avoir trouvé sa place dans une niche. Les showrunners de la série ont trouvé le bon dosage pour offrir une série où la jeune Kara Danvers a autant d'importance à travers ses soucis de jeune adulte, que Supergirl lancée dans une lutte contre les anciens prisonniers de Krypton, dont sa tante.

Une actrice crédible et bien choisie

Comme dans toute bonne série, il faut trouver la perle rare qui incarnera le personnage éponyme. DC et CBS ont opté pour Melissa Benoist, une comédienne de 27 ans aperçue notamment dans Glee pendant deux saisons, et dans le film plusieurs fois primé Whiplash. Melissa n'est donc pas une débutante et écume les plateaux depuis plusieurs années. Et il semble qu'elle ait les épaules pour tenir un rôle pareil et la pression qui va avec. 

À lire aussi
Le reboot de "Hellboy" est prévu pour le 12 avril 2019 au cinéma Cinéma
"Hellboy" : date de sortie, casting, intrigue... ce qu'il faut savoir sur le reboot
Melissa Benoist est une très bonne "Supergirl"
Melissa Benoist est une très bonne "Supergirl" Crédit : CBS

La jolie blonde assure et joue les jeunes assistante d'une magnat de la presse puis la super-héroïne avec aisance. Dans le rôle de sa patronne, femme forte et impitoyable, Calista Flockhart renaît 10 ans après Ally McBeal. Le combo chef intraitable qui se transforme en mentor et élève doué sur le point d'éclore fonctionne bien. C'est du classique mais le profil des deux personnages et des actrices fonctionne bien. De plus, le duo féminin inédit renforce l'angle féministe pris par la série

Se démarquer avec une série "Girl power"

Autre décision forte de la part de la production, avoir donné une orientation "girl power" à l'intrigue. Une certaine logique pour une série d'une super-héroïne mais il fallait quand même oser, car peu fait auparavant. Outre Supergirl, personnage central, on retrouve donc Cat Grant grande patronne de presse, et Alex Danvers la sœur (adoptive) de Kara et agent spécial d'une organisation gouvernementale secrète. Un trio fort qui donne à la série un visage moderne et dépoussiéré, à même de remettre DC Comics sur le bon chemin.

Kara Danvers et Cat Grant
Kara Danvers et Cat Grant Crédit : CBS

Et pour renforcer le positionnement, au-delà des fans qui semblent plutôt conquis, Supergirl se glisse habilement dans la case séries pour ados ou jeunes adultes. Une assistante jeune, (très) jolie, intelligente et qui cherche sa place à l'ombre de la charismatique Cat Grant. De plus, ses problèmes de cœur avec un classique trio amoureux accrocheront les amateurs du genre. Et Kara malgré ses pouvoirs a aussi des soucis familiaux. Des parents naturels morts mais dont le souvenir est vivace, une famille adoptive avec laquelle les relations peuvent être tendus, il y a dans Supergirl les ingrédients d'une série classique. Une recette qui rappellerait presque celle de... Netflix pour Marvel.

Une figure de proue pour les autres séries

Alors on se calme, ce n'est pas comparable dans la forme mais sur le fond on peut tenter une comparaison. Ainsi, même si Supergirl a les mêmes pouvoirs que son illustre cousin, l'histoire de Kara pourrait exister sans l'alter-egohéroïne. Et c'est peut-être ce qui manque aux autres séries DC Comics, la possibilité d'avoir un personnage plus travaillé. Jessica Jones et Matt Murdoch sont deux personnages qui pourraient exister sans les justiciers, en tant que polars dont les héros ont des vies tourmentées. Et c'est un peu le cas ici avec Supergirl.

Barry Allen alias Flash est venu rendre visite a` Kara Danvers alias Supergirl
Barry Allen alias Flash est venu rendre visite a` Kara Danvers alias Supergirl Crédit : CBS

Et pour la partie science-fiction, il y a de la cohérence et des effets spéciaux à la hauteur, pour de la télévision. Les combats entre aliens sont pas mal et ne laissent pas une impression cheap comme Legends of Tomorrow. Ce n'est pas les Avengers, mais ça reste de la télé. Le succès de la série devrait continuer et DC appuyer dessus pour servir de booster aux autres adaptations. Après le cross-over réussi avec Flash, les showrunners réfléchissent à un croisement avec Legends of Tomorrow et Arrow.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Super-héros Fil Super
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782622350
"Supergirl" : la série teen et "girl power" qui relance les adaptations DC Comics
"Supergirl" : la série teen et "girl power" qui relance les adaptations DC Comics
DÉCRYPTAGE - La série de DC Comics et CBS "Supergirl" montre qu'elle a trouvé les bons ingrédients pour remettre DC sur le devant de la scène.
https://www.rtl.fr/culture/super/supergirl-la-serie-teen-et-girl-power-qui-relance-les-adaptations-dc-comics-7782622350
2016-03-31 16:37:11
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wbroVbUouZficXKHIY4DTw/330v220-2/online/image/2016/0331/7782626541_supergirl-et-flash-lors-du-crossover.jpg