1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. We Love Green : Foals entre rock et jardinage
3 min de lecture

We Love Green : Foals entre rock et jardinage

RENCONTRE - Le groupe britannique Foals a partagé le devant de la scène avec la chanteuse Lorde ce dimanche 1er juin au festival parisien We Love Green.

Jimmy Smith et Yannis Philippakis au Festival We love green
Jimmy Smith et Yannis Philippakis au Festival We love green
Crédit : DR

Un vent de légèreté souffle sur le rock des cinq membres de Foals. Invités au festival de musique écolo We Love Green à Paris, ils se sont produits sur la scène live de la porte de Bagatelle ce dimanche 1er juin. Plus de 22.000 personnes ont foulé le sol du festival organisé par Because, Corida, Sony music et We love art.

Yannis Philippakis © Thomas Lavelle, We Love Green 2014
Yannis Philippakis © Thomas Lavelle, We Love Green 2014
Crédit :

Déjà trois fois disque d'or en Angleterre avec les albums - Antidotes (2008), Total Life Forever (2010) et Holy Fire (2013), Yannis le chanteur-guitariste est content de voir leur succès grandir en France : "Ça se passe bien pour nous ici. J'avoue que l'on marche mieux en Angleterre ou aux États-Unis mais je suis assez détendu avec tout cela. Quand on fera un nouvel album, on verra bien si les gens aiment. Si ce n'est pas le cas, nous faisons de la musique ensemble depuis 2005, donc on continuera". 

Foals, l'anti-genre

À l'origine, deux des cinq membres de Foals, Yannis Philippakis (chant, guitare) et Jack Bevan (batterie), formaient un groupe ensemble, The Edmund Fitzgerald. Duo auquel il faut ajouter Jimmy Smith (guitare, piano, synthés), Walter Gervers (basse) et Edwin Congreave (claviers). "Nous avons tous vécu à Oxford, certains étaient à l'école ensemble. Foals est un mélange de nos vieux groupes respectifs. Quand ils se sont arrêtés, je voulais vraiment continuer à faire de la musique en rajoutant des guitares", explique Yannis. 

Foals refuse de se définir. À l'image d'une génération qui remet en question la théorie du genre, les artistes du groupe ne veulent pas être rangés dans un style de musique : "On pourrait dire que c'est du rock, mais c'est tellement un terme du 20e siècle, un mot de dinosaure... Je n'aime pas trop les catégories", répond Yannis en souriant.  

Yannis Philippakis, le jardinier du groupe

À lire aussi

Côté "green", les Foals savent-ils dans quel festival ils jouent ? Ils n'ont pas eu le temps de tout visiter mais sont admiratifs de la démarche écologique du festival. "C'est très chic ! L'ensemble est très impressionnant, toute cette partie écolo, le fait qu'il y ait des panneaux solaires, que tout soit recyclé... C'est l'avenir des festivals", explique Yannis. 

Quant à Jimmy, il se fendra d'un enfantin "We Love Green, c'est très vert !", amusant l'assemblée. Difficile d'imaginer a priori les deux artistes impliqués dans la défense de l'environnement, mais Yannis Philippakis abat rapidement les préjugés : "Je suis jardinier ! J'ai la main verte, je recycle, je cultive des salades, des légumes, des brocolis, des roses aussi... Je fais également du compost".

Je me demande si je ne devrais pas monter une société d'articles écolos destinés aux artistes

Yannis Philippakis,chanteur guitariste de Foals

"C'est le problème d'être un groupe qui fait des tournées, on dépense énormément d'énergie. Il faut compter les voyages bien sûr et les bouteilles d'eau en plastique que l'on consomme, c'est ridicule", estime Yannis. Développant son idée, il souhaiterait proposer des tournées avec une éthique écologique : "Je me demande si je ne devrais pas d'ailleurs monter une société d'articles écolos destinés aux artistes car ils gaspillent beaucoup", ajoute Yannis.  

On ne sait jamais vraiment à l'avance ce que l'on va jouer sur scène, cela dépend beaucoup du public

Yannis Philippakis, chanteur guitariste de Foals

Ils avouent décider seulement dix minutes avant d'entrer sur scène quels morceaux ils vont "jouer car cela dépend beaucoup du public". "Oui ce n'est pas très professionnel !", plaisantent-ils, mais adapté suivant "le contexte, le type de festival, si les gens dansent ou non". 

Après de longues minutes d'attente, le groupe est arrivé avec son morceau phare My number. Comme à son habitude, Yannis le chanteur a sauté dans la foule à deux reprises et le groupe a l'entraînée jusqu'à minuit. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/