1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Annulation de sa tournée d'adieux, dernier album, fin de carrière.... Serge Lama se confie
3 min de lecture

Annulation de sa tournée d'adieux, dernier album, fin de carrière.... Serge Lama se confie

INVITE RTL - Son accident, son caractère "sombre" et son héritage musical... Le chanteur se raconte à l'occasion de la sortie d'un livre qui met en parallèle ses chansons et des œuvres d'art.

Serge Lama en 2017
Serge Lama en 2017
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Serge Lama se confie sur RTL : "On ne retiendra rien de moi"
08:18
Serge Lama se confie sur RTL : "On ne retiendra rien de moi"
08:14
"Eiffel", "L'homme de la cave"... Que voir au cinéma cette semaine ?
21:08
"Eiffel", "L'homme de la cave"... Que voir au cinéma cette semaine ?
21:08
Steven Bellery & Aymeric Parthonnaud

Serge Lama est de retour... mais au rayon librairie. Le chanteur publie ce 13 octobre Ma vie, mes plus grandes chansons illustrées par mes peintres préférés. C'est un beau livre imaginé par Beaux Arts Editions. RTL a rencontré Serge Lama pour feuilleter avec lui cet ouvrage original. Les textes de ses succès avec leur petite histoire d'un côté et sur la page d'en face une œuvre d'art qui, selon le chanteur, en est la parfaite illustration... 

Un dialogue artistique étonnant entre musique et peinture. À l'âge de 14 ans, Serge Lama était élève dans une école de dessin publicitaire. Il a gardé pour l'art une passion. Face au texte des Petites femmes de Pigalle, on découvre Scène de fête au Moulin Rouge de Boldoni. Pour D'aventures en aventures, c'est le Nu Couché de Modigliani. Et pour Je suis malade ? Le désespéré de Gustave Courbet. "Ce n'est pas seulement une chanson d'amour, c'est une chanson sur le désespoir, raconte l'artiste au micro de RTL. Il a une maladie mentale. C'est pour ça que je la chante en dernier, je me mets dans le même état que le tableau de Courbet. je suis obligé de sortir de moi des choses violentes. (...) C'est une chanson qu'il faut aller chercher dans les profondeurs de son âme". 

Au fil des pages, Serge Lama se raconte aussi. Il revient sur ce maudit 12 août 1965. Il a 22 ans, débute en assurant les premières parties de Marcel Amont dans le Sud de la France. Sous un temps radieux, la 404 à l'avant de laquelle il est assis percute huit platanes. Sa fiancée est tuée sur le coup. Un accident qui a façonné sa vie. "Il m'a fait faire un exercice de volonté, confie Serge Lama. Les médecins me disaient que je pourrais remarcher peut-être mais avec une difficulté tellement grande que je ne pourrais pas reprendre la chanson. Moi je me suis dis que je reprendrai mon métier. La souffrance ne m'a jamais quitté, elle est pire aujourd'hui mais je chantais, je souffrais et j'étais heureux".

"Ma vie, mes plus grandes chansons illustrées par mes peintres préférés" de Serge Lama
"Ma vie, mes plus grandes chansons illustrées par mes peintres préférés" de Serge Lama
Crédit : Beaux Arts

Serge Lama se confie aussi comme rarement sur son caractère. Il se définit comme "parfois désabusé, sombre, sans grande foi dans l'avenir". Il consacre de belles pages aux femmes de sa vie, notamment  "Luana la première femme que je mérite", dit-il. Ils se sont mariés au début de l'année. L'amour n'a jamais effacé ses tourments. "Je suis un être en noir et blanc et en douleurs. Je suis un chanteur triste qui a écrit quelques chansons gaies", écrit Serge Lama. "Je me lève rarement du bon pied. Je suis de bonne humeur mais le fond n'est pas de cette couleur-là, c'est misérable. C'est omniprésent, je suis un sombre. Je suis malade est le plus grand succès de ma carrière et c'est une chanson épouvantable, constate-t-il. [Écrire des chansons] vide ce trop plein. Tous les soirs, j'écris à Luana un poème d'amour. Tous les jours, tous les jours depuis des années".

L'espoir d'un dernier concert

À lire aussi

Dans ce livre, il évoque à de nombreuses reprises son rapport à la scène. "Sur scène, je suis un chanteur très présent", s'amuse-t-il. Après avoir sillonné la France pendant plus de 55 ans, Serge Lama devait offrir à son public une tournée d'adieux. La pandémie a balayé ses projets. Cet au-revoir n'aura finalement pas lieu. "À mon âge il est raisonnable de se retirer des affaires parce que j'ai fait ce que j'avais à faire dans ma vie et j'aimerais un peu profiter de ma famille. Profiter de cet amour jeune que j'ai avec une femme jeune. 

L'espoir d'un ultime concert en 2023 sera précédé d'un dernier album. Le chanteur de 78 ans en a terminé l'écriture. "Sur scène, je ne suis plus aussi 'secure' que je l'étais. Je ne marche que sur une jambe depuis 55 ans. C'est dangereux et c'est moral de savoir s'arrêter à temps. Il ne faut pas vouloir aller plus haut que son destin ne vous le permet. Le mieux que je puisse faire c'est peut-être fêter mes 80 ans à Paris dans un an et demi. Mais vous vous rendez compte ? Un an et demi !"

"On ne retiendra rien [de moi], conclut le chanteur. On va retenir Brassens, Brel c'est même pas sûr... Peut-être un peu de Ferré. Mais moi je suis un auteur de chansons. On n'écrira pas des thèses sur Serge Lama ! Ça m'étonnerait. De là-haut je serais surpris de voir ça".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/