1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. VIDÉO - Robin Thicke et Pharrell Williams jugés coupables d'avoir plagié Marvin Gaye
2 min de lecture

VIDÉO - Robin Thicke et Pharrell Williams jugés coupables d'avoir plagié Marvin Gaye

Robin Thicke et Pharrell Williams ont été reconnus coupables d'avoir plagié un titre phare de Marvin Gaye.

Robin Thicke (à gauche) et Pharrell Williams lors d'un concert en Arkansas, le 6 juin 2014.
Robin Thicke (à gauche) et Pharrell Williams lors d'un concert en Arkansas, le 6 juin 2014.
Crédit : JAMIE MCCARTHY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Robin Thicke et Pharrell Williams ont été reconnus coupables d'avoir plagié un titre phare de Marvin Gaye pour leur tube planétaire Blurred Lines, et devront verser plus de 7 millions de dollars à ses héritiers.

À l'issue de deux jours de délibérations, le jury de 8 personnes d'un tribunal de Los Angeles a estimé que les chanteurs vedette avaient enfreint les droits d'auteur de Marvin Gaye pour son titre légendaire de 1977, Got to give it up.

4 millions de dollars de dommages et intérêts

Les avocats de Pharrell Williams et Robin Thicke se sont pourtant bien défendus. "Chacun de nous est libre d'élaborer sur Got to give it up à partir du moment où l'on ne copie pas les notes» du morceau, a affirmé l'avocat de Thicke, Howard King, en conclusion de sa plaidoirie. "La famille Gaye n'est pas propriétaire d'un genre ou d'un groove", avait-il insisté. 

Peine perdue, les jurés ont accordé environ 4 millions de dollars de dommages et intérêts et quelque 3,4 millions de dollars au titre des revenus générés par Blurred Lines. Williams et Thicke n'étaient pas au tribunal ce mardi.

À écouter aussi

Des membres de la famille Gaye et l'un de ses avocats ont versé des larmes à la lecture du verdict, que Nona Gaye, fille de la légende de la soul, a qualifié de "miracle", assurant que sa famille avait mené cette bataille judiciaire parce que qu'"il ne peut le faire lui-même".

Les jurés convaincus par la mélodie

Le chanteur, l'un des fers de lance du label "Motown", auteur de titres comme Sexual Healing, What's Going On ? ou encore I Heard it Through the Grapevine, est décédé en 1984 à 44 ans, abattu par son père. 

Au cours des deux semaines de procès, les jurés ont entendu Blurred lines comparé à la partition, jouée par un pianiste, de Got to Give it Up, qui était brevetée. Ils avaient reçu pour instruction de se concentrer sur la mélodie et non sur tous les arrangements de Blurred Lines. Les artistes ont réagi par communiqué, se disant «déçus» et laissant entendre qu'ils pourraient faire appel de la décision.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.