5 min de lecture Paul McCartney

Retour triomphal pour Paul McCartney au Stade de France

NOUS Y ÉTIONS - Au cours d'un show de près de trois heures, l'ancien Beatle a livré une prestation parfaite face à un public parisien conquis.

Retour triomphal pour Paul McCartney au Stade de France
Retour triomphal pour Paul McCartney au Stade de France Crédit : Maxime Villalonga / RTL.fr
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet
Journaliste RTL

40 titres, près de 3 heures de spectacle intense, des dizaines de milliers de spectateurs comblés et une générosité de tous les instants. Une fois de plus, Paul McCartney a brillé sur la scène du Stade de France. Plus d'une décennie après sa dernière prestation à Saint-Denis, l'ancien Beatle revenait pour l'une des dernières dates de plus de deux ans d'une tournée éreintante, qui l'a vu se produire du Japon à l'Uruguay en passant par la Pologne et bien sûr l'Angleterre et les États-Unis. 

Un public international qui se retrouvait dès les abords du Stade de France, de longues heures avant que la première note de guitare fasse trembler l'arène. Partout, à la sortie des bouches de métro comme dans la queue menant aux boutiques officielles de la tournée, ils étaient des milliers à se presser, un inamovible sourire leur barrant le visage, la plupart abordant des t-shirts hommages aux Beatles ou à "Paulo", comme beaucoup le surnomment. Dès que la première pierre du stade apparaît, nombreux sont ceux qui dégainent leur téléphone pour immortaliser chaque instant d'une soirée qui s'annonce historique. 

Et vous, vous l'avez vu où avant ce soir ?

De toutes parts, des familles accourent. La musique de Paul McCartney et des Beatles dépassent les générations : des ados à la recherche de pin's des Wings côtoient de vieux rockeurs, des parents emmènent leurs tout-petits découvrir leur idole d'enfance. Dans les travées, les fans se montrent fièrement leurs fringues rapportées d'une date new-yorkaise ou brésilienne, les passionnés se confient leurs plus beaux souvenirs.  "Et vous, vous l'avez vu où avant ce soir ?", demande à sa voisine d'un soir un quinquagénaire ravi de raconter chaque détail d'une escapade londonienne pour voir Macca. 

Soudain, et alors que l'enceinte vrombit d'impatience, Paul McCartney arrive enfin. Petite silhouette blanche tout au fond de l'immense arène, il libère quelques premiers cris, fait se lever des têtes. Débarqué quasiment en catimini sur scène, il faut attendre que son visage rayonnant apparaisse sur les écrans pour que le stade s'embrase. Hurlements, le show est lancé. 

Passant d'un style à l'autre, d'un classique des Wings à un tube des Beatles, "Macca" a régalé son public.
Passant d'un style à l'autre, d'un classique des Wings à un tube des Beatles, "Macca" a régalé son public. Crédit : Maxime Villalonga / RTL.fr
À lire aussi
Paul McCartney et Ringo Starr ensemble à Los Angeles The Beatles
VIDÉO - The Beatles : Paul McCartney et Ringo Starr réunis le temps d'un concert

La star et ses musiciens sont dans leur élément, les titres s'enchaînent, Macca lâche une grimace en direction de la caméra qui fait bourdonner de plaisir une fosse bondée. Showman, McCartney tient absolument à parler français. De mémoire ou grâce à ses antisèches, il fait monter le stade en température, à grand bruit. "Paris est magique", sourit-il, avant d'en remettre une couche : "Est-ce que vous êtes prêts pour faire la fête ?" 

Terriblement heureux de faire partager son inégalable carrière au public parisien, le chanteur vogue de genre en genre avec une facilité déconcertante, sans jamais que l'ambiance ne retombe. Il passe d'un très électronique Temporary secretary, présent sur son méconnu McCartney II, au somptueux The long and winding road, enchaîne les tubes dansants des Wings et les titres psychédéliques des Beatles. Servi par les prestations comme toujours hallucinantes de son groupe -Rusty Anderson à la guitare, Brian Ray à la basse ou à la guitare, Paul "Wix" Wickens aux claviers et à l'accordéon et l'incontournable batteur Abe Laboriel, capable de frapper comme personne sur son instrument comme d'adoucir un morceau en jouant les cœurs, le concert défile à toute vitesse. 

Et alors que la nuit tombe enfin sur l'Île-de-France, apportant une fraîcheur relative à cette chaude nuit de juin, le maestro s'élève sur une estrade, seul face à son public. Guitare sèche à la main, il enchaîne les ballades, de Blackbird à Here today, dédicacée à "son pote" John Lennon, en français dans le texte. 

Paul McCartney et ses quatre musiciens, un véritable groupe qui s'apprête à fêter ses 15 ans.
Paul McCartney et ses quatre musiciens, un véritable groupe qui s'apprête à fêter ses 15 ans. Crédit : Maxime Villalonga / RTL.fr

Après deux ans de tournée "Out There", près de quinze avec les mêmes musiciens à ses côtés et surtout des tubes incontournables et cinquantenaires, Macca maîtrise sa partition à la perfection. Il joue avec le public avec une facilité déconcertante, multiplie les pas de danse et les plaisanteries en français, fait participer la foule sur un Ob-la-di Ob-la-da magistral. 

La dernière étape avant le feu d'artifice. En un quart d'heure, Paul McCartney déroule soudain les titres les plus attendus de la soirée : Band on the run, Back in the USSR, Let it Be, et bien sûr Live and let die. En 2004 déjà, l'ancien Beatles avait enivré de bonheur le Stade de France avec le morceau des Wings créé pour servir de bande-son aux aventures d'un autre Britannique plutôt célèbre, James Bond en personne. Mais avec les années semble venir la démesure : le temps d'un titre, Macca embrase littéralement la plus grande arène du pays. Feux d'artifice et animations pyrotechniques enflamment le Stade de France, dans la fumée et les odeurs de soufre, l'ambiance atteint des sommets. 

Et le chanteur ne laisse pas un instant au public pour respirer. Sur un Hey Jude d'anthologie, la foule scande à s'en briser la voix les légendaires "Na na na", sous les yeux ravis d'un McCartney plus que jamais maître de cérémonie. Pour le premier rappel, il revient drapeau bleu-blanc-rouge à la main. Quelques instants plus tard, c'est une jeune fan venue de Sibérie qui gagne le droit à un câlin sur scène, "parce qu'elle avait fait la plus belle pancarte de la soirée". 

Et après un Yesterday repris en cœur par l'assistance, Macca décide de lancer un dernier : "On continue de rocker ?" pour mieux repartir sur Helter Skelter, sans doute le morceau le plus rock de la soirée. Sans avoir bu un verre d'eau pendant les près de 3 heures de concert, celui qui soufflera ses 73 bougies la semaine prochaine affiche pour la dernière fois de la soirée son sourire malicieux. Paul McCartney peut quitter le stade de France sous une dernière salve de feux d'artifice et une pluie de confettis, il a une fois de plus conquis Paris. 


La setlist du concert : 
1) Eight Days A Week
2) Save Us
3) Got To Get You Into My Life
4) Listen To What the Man Said
5) Temporary Secretary
6) Let Me Roll It
7) Paperback Writer
8) My Valentine
9) Nineteen Hundred And Eighty Five
10) The Long And Winding Road
11) Maybe I’m Amazed 
12) I’ve Just Seen A Face
13) We can work it out
14) Another Day 
15) Hope For The Future
16) And I Love Her
17) Blackbird
18) Here Today
19) New
20) Queenie Eye
21) Lady Madonna
22) All Together Now
23) Michelle
24) Lovely Rita
25) Eleanor Rigby
26) Being For The Benefit Of Mr Kite
27) Something
28) Ob-la-di Ob-la-da
29) Band On The Run
30) Back In The USSR
31) Let It Be
32) Live And Let Die
33) Hey Jude
34) Another Girl
35) Hi Hi Hi
36) Can’t Buy Me Love
37) I saw her standing there
38) Yesterday
39) Helter Skelter
40) Golden Slumbers/Carry That Weight/The End

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paul McCartney Musique Concert
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778697189
Retour triomphal pour Paul McCartney au Stade de France
Retour triomphal pour Paul McCartney au Stade de France
NOUS Y ÉTIONS - Au cours d'un show de près de trois heures, l'ancien Beatle a livré une prestation parfaite face à un public parisien conquis.
https://www.rtl.fr/culture/musique/retour-triomphal-pour-paul-mccartney-au-stade-de-france-7778697189
2015-06-12 07:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lSRDxjTeFL3M00n4xILf7g/330v220-2/online/image/2015/0612/7778697231_retour-triomphal-pour-paul-mccartney-au-stade-de-france.jpg